Après un premier EP, Dark Amber, il y a trois ans, le combo de heavy est de retour avec une seconde production, tout aussi décapante : Wilderness. Six titres pour nous en mettre plein les oreilles, ce dont le groupe ne va clairement pas se priver.

Downtown donne directement le ton avec une guitare puissante, une batterie omniprésente, le tout pour une piste rythmée comme on les aime. La voix vient ensuite ajouter son côté rauque de manière très chaloupée et hypnotique. Wilderness accélère le tempo à la guitare et on se retrouve avec un morceau parfait pour rouler sur du bitume brulant cheveux aux vents. C’est puissant de bout en bout, rien à redire. Fire And Hate ne va pas changer la donne : efficace et prenant ce morceau démontre une nouvelle fois que le groupe sait ce qu’il fait. Tout comme pour le clip parfaitement réussi qu’ils proposent avec cette chanson.

https://youtu.be/vlnLH6YBemo        

Redemption Day diminue un peu le tempo pour nous emmener dans une chanson tout aussi dynamique mais aux sonorités de guitare plus lourdes, plus intenses. Roll Your Dice poursuit notre périple dans la musique de BullRun. Les guitares sont toujours aussi efficaces, la batterie assurant son job avec talent. Vocalement le chanteur se démène et propose quelque chose de cohérent et juste à tout instant. Et c’est déjà la fin avec Dust And Sand, ultime piste d’un EP fort réussi. Et le groupe ne loupe pas cette dernière marche qu’il enjambe à fond de train sur les ailes des guitares. Sur cette dernière chanson j’ai vraiment ressenti l’ambiance Metallica que rend régulièrement le groupe dans ses compositions.

BullRun a mis trois ans avant de nous livrer une nouvelle galette, mais ils n’ont clairement pas chômé. Les six titres sont parfaits de bout en bout, aussi efficaces et dynamiques que ce qu’ils avaient proposé sur leur première livraison. Wilderness est un petit bijou que tout fan de heavy devra avoir dans sa discothèque !

Thomas Riquet

Thomas Riquet

Passionné de littératures de l'imaginaire il cherche à faire partager sa passion au plus grand nombre à travers ses chroniques et le site. Depuis 2011 il est également anthologiste et directeur de la collection Reflets d'Ailleurs (Fantasy) des Editions Asgard, sous son vrai nom. Ce faisant il assure également la direction littéraire d'anthologie lorsque tous ses boulots lui en laissent le temps, ce qui arrive trop rarement à son goût..

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *