Petite découvert folk metal en ce vendredi avec Elvenscroll. Groupe finlandais comptant sept membres, ils proposent un folk dynamique, puissant et épique. Tout ce que j’aime en somme !

Never To Be Mourned est un album assez court, trente-trois minutes seulement, pour six titres. Mais chacun d’eux est une petite pépite à la fois dans sa composition mais également dans sa réalisation. L’ouverture sur le tempo très rapide de Relics, renforcé par une guitare endiablée et des chœurs aide totalement à se mettre dans l’ambiance. Et cette première piste donne clairement la température de cet album : la dimension épique sera très présente dans chacune des chansons. La composition mêlant violon et guitares, auxquels vient s’adjoindre un clavier aide à donner cette dimension proprement fantasy à la musique du groupe.

Chacune des pistes est particulièrement dansante, par exemple Statue Of Goddess, qui donne une irrépressible envie de faire la fête. Wild Hunt, qui termine l’album, propose face à cela une petite tendance heavy power qui vient s’ajouter et nous entraîner dans un récit épique.

Elvenscroll donne au public exactement ce qu’il attend : du folk metal puissant, épique, intense. On se voit bien lire un récit de fantasy prenant avec en fond sonore. Une très belle découverte qui ravira à n’en pas douter les fans de Korpiklaani et consorts…

Thomas Riquet

Thomas Riquet

Passionné de littératures de l'imaginaire il cherche à faire partager sa passion au plus grand nombre à travers ses chroniques et le site. Depuis 2011 il est également anthologiste et directeur de la collection Reflets d'Ailleurs (Fantasy) des Editions Asgard, sous son vrai nom. Ce faisant il assure également la direction littéraire d'anthologie lorsque tous ses boulots lui en laissent le temps, ce qui arrive trop rarement à son goût..

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *