Mind Machine : A New Experience – Entropy Zero

Entropy Zero est un groupe nantais d’electro rock fortement inspiré de science-fiction, qui nous propose son nouvel album, Mind Machine : A New Experience. Entre electro, rock et science-fiction, que va-t-il nous rester dans l’oreille après l’écoute ? C’est bien là la question à laquelle je vais répondre !

The Mind Machine propose une petite introduction mettant en avant la voix de EZ présentant l’univers du groupe : cyberespace. On va donc être face à quelque chose de très SF, mais cela on s’y attendait. Memory Process est un titre presque totalement électro, malgré la présence de ce qui semble être une batterie en fond. Le fait est que l’ensemble est vraiment impressionnant : j’ai été transporté par les rythmes dès les premières secondes, planant dans un espace cybernétique en compagnie du groupe. Clairement le pan électro est excellent de bout en bout. Behind The Disrupted Pulsar ne va pas me faire mentir avec cette fois-ci, en plus de la batterie de J-808, l’excellent son de guitare de K-74. We Are The Titans est exactement de la même veine : rapide, rempli de sonorités et de changements de rythmes, proposant quelque chose de vraiment séduisant de bout en bout. Exo pose un peu plus les choses avec une ambiance presque spatiale, et ce petit son de saxo style 50’s surprend mais s’adapte parfaitement. Une pause bienvenue dans un album pour le moment d’une très grande qualité, mais qui nous fait quand même la bonne grâce de décoller franchement sur la fin.

Brain Control Factory revient aux bases de ce que le groupe nous a proposé, avec cette fois une voix electronique qui vient se superposer par endroits. Vinyl3 propose une nouvelle un univers totalement modifié : musique électro bien réalisée mais des petits craquements comme lors de l’écouté d’un vinyle. Pretty Little Dead Thing en contrepoint offre une ambiance florale, très agréable à l’oreille, printanière, avec ses bruits d’orage et son violon, avant que tout ne reparte dans une ambiance électronique. Discharged Singularity, Xp-30 Explorer et Out Of Gravity sont la suite logique de l’album et continue cette ambiance à la Blade Runner, ou n’importe quel autre film de science-fiction prenant.

Véritable OVNI dans ma pile de CD, cet album d’Entropy Zero dégage une poésie, une inspiration, proprement impressionnantes. Je l’ai écouté déjà de nombreuses fois et je continue à découvrir de nouvelles couches sous la musique, de nouvelles manière de planer en écoutant le son de ce groupe. Alors oui sur le principe electro-rock a un côté étrange comme définition mais au final ce qui compte est le résultat. Et clairement ce groupe propose quelque chose de vraiment immersif et impressionnant de la première à la dernière seconde…

Thomas Riquet

Passionné de littératures de l'imaginaire il cherche à faire partager sa passion au plus grand nombre à travers ses chroniques et le site. Depuis 2011 il est également anthologiste et directeur de la collection Reflets d'Ailleurs (Fantasy) des Editions Asgard, sous son vrai nom. Ce faisant il assure également la direction littéraire d'anthologie lorsque tous ses boulots lui en laissent le temps, ce qui arrive trop rarement à son goût..

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *