Fangs – Dust Lovers

Les français de Dust Lovers sortent ces jours-ci leur nouvel album, Fangs, clairement dédié aux créatures de la nuit dotées de crocs. Proposant un rock énergique, bien qu’assez classique, j’étais clairement curieux de découvrir ce que le groupe avait à proposer.

Negativity signe le début des hostilités avec une guitare très lente, langoureuse presque, renforcée par une batterie qui lui donne la mesure. Un morceau franchement sympathique, qui fait très southern rock, classique mais bien réalisé. Avec Born To Lose on est face à une piste beaucoup plus rapide et efficace, clairement dans la veine rock dansant qui fonctionne très bien. On garde toutefois ce côté très américain dans la musique. On continue sur des rythmiques plus posées avec Night Cruising, qui se fait même un peu plus dark. Personnellement j’aime beaucoup cet aspect de la musique du groupe, plus prenant je trouve. En tous les guitares démontrent clairement leur talent tout au long de chacun des morceaux pour notre plus grand plaisir. Revelation nous renvoie dans une ambiance à la fois plus lancinante mais également plus rapide sur les refrains. On enchaîne ensuite avec un diptyque, Higher Desire, qui débute avec un synthé très années 80, avant que la guitare ne vienne reprendre la même mélodie sur la Part II. On se retrouve avec un morceau de rock assez sensuel, prenant et intéressant, avec de belles envolées musicales.

Fangs, qui a fait l’objet du clip ci-dessus débarque et on revient à du rock très énergique, très prenant avec de sympathiques interruptions du rythmes sur les couplets, avant l’accélération des refrains. Petite ballade douce ensuite avec All About You, qui passe vraiment bien. Douce, bien rythmée et très mélodique, la ballade nous emmène loin sur les ailes de la musique. Après une Night Cruise, nous avons bien entendu droit à un Night Flight. Introduction assez douce, puis augmentation du tempo par la suite. Une piste qui clairement convainc. Goldie et son introduction à l’orgue, façon Bal des Lazes, est juste magnifique, très sombre et pourtant on se prend au jeu très rock de la musique du groupe. On termine sur un piste très courte : After A Thousand Years, The Vampire Finally Dies, un simple instrumental qui vient conclure l’album, refermer la page de cette histoire.

Fangs est un très bon album de rock assez oldschool mais qui passe terriblement bien dans les oreilles. Certains pourront taxer cela de trop classique mais clairement le groupe développe son univers vampirique de bout en bout dans les paroles, les morceaux sont diversifiés, bien exécutés et on sent que le groupe se détache de la myriade d’influences qui sont les leurs. Très clairement une bonne surprise et les fans du genre devraient adorer.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *