Hell Will Come For Us All – Aversions Crown

Fans de Deathcore, vous allez en avoir plein les oreilles car Aversions Crown revient avec un nouvel album, Hell Will Come For Us All. Violence, mélodies, émotions, tout est là sur chacune des neuf pistes de cette nouveauté. Ce quatrième effort des australiens promet beaucoup et déçoit peu comme vous allez le voir.

The Soil lance l’album avec une introduction très spatiale, aérienne, avant que le chant ne vienne se poser dessus en fond. Puis tout explose dans une rage et une puissance rare. Mêlant intelligemment mélodie et chant saturé, le groupe nous emmène d’entrée de jeu dans leur univers. Une entrée en matière comme je les adore. Et ce n’est pas Born In The Gutter qui va me faire éteindre le son, très clairement. On reprend de nouveau sur un rythme très Death, intense, technique, et pourtant très bien réalisé. Certains y verront de la violence, personnellement j’y vois de l’émotion. Le groupe parvient à nous faire ressentir par leur musique des sentiments complexes. Paradigm reste dans la même veine, avec une nouvelle fois une introduction assez clame, qui pose la mélodie de guitare, avant l’explosion vocale qui mène à une accélération du tempo. Ça marche parfaitement, c’est énergique et l’on se prend au jeu. Le refrain est particulièrement intéressant sur ce morceau, avec une mélodie prenante de bout en bout. Enchaînement avec Caught In The System, plus purement brutal. Une véritable explosion de rage dans les oreilles, purement et simplement jouissive, mais tout en gardant quand même des envolées de guitare intéressantes. Hell Will Come For Us All se fait plus orchestrale sur son introduction, avec une lourdeur et une ambiance presque Black, avant que le batteur ne lâche les chevaux pour une chanson à la fois puissante et rageuse.

Seconde moitié de l’album avec Scourge Of Violence et sa batterie toujours aussi rapide, sa guitare entraînante et son chant guttural énergisant. Cette pause de samples en cours de morceau a aussi le mérite de surprendre et de reposer l’univers, et le propos, sur ses rails. Nouvelle déferlante de rage avec Hymn Of Annihilation, qui porte parfaitement son nom. Une balle en pleine tête musicale, pure et intense de bout en bout. Sorrow Never Sleeps vient ensuite, commençant dans un silence onirique, avec un sample très léger, puis la guitare vient donner tout son sens au morceau. On sent une dimension presque épique sur cette piste, tout au long des quatre minutes et quelques. L4album se conclue sur The Final Judgement, juste magnifique de bout en bout. Introduction mélodique et inquiétante, puis tout s’accélère en gardant tout de même une composante pleine d’émotion et de mélodie tout au long de la piste.

Avec Hell Will Come For Us All le groupe australien est clairement au sommet de son art. Proposant un son à la fois brutal et mélodique, des émotions brutes à chaque chanson, et un univers bien à eux, il n’y a aucune raison pour qu’ils ne conquièrent pas le cœur de nombreux nouveaux fans, dont je fais clairement partie puisque je les connaissais assez peu .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *