In Flames n’a jamais été un groupe très accroché aux questions de dates et n’a donc encore jamais sorti d’album anniversaire. Eh bien c’est désormais chose faite avec cette réédition 20e anniversaire de Clayman, album sorti en 2000. Pour l’occasion l’album a été entièrement remastérisé par Ted Jensen, et des réenregistrements lui ont été ajoutés, ainsi qu’une piste surprenante, comme vous allez le découvrir.

Bullet Ride et ses riffs accrocheurs nous emmène directement dans le meilleur du In Flames des années 2000 : sombre et technique. Un excellent morceau, que l’on retrouvera également en fin d’album, en version cette fois réenregistrée. Cette second version est assez intéressante, offrant quelque chose de plus brut. Pinball Map invite à headbanguer avec ses rythmes rapides, intenses. La version réenregistrée est tout aussi rapide et jouissive, même si de nouveau la patte 2020 se fait sentir, le groupe ayant mûri. On passe ensuite à leur célèbre Only For The Weak : une guitare entêtante, une batterie omniprésente, un chant toujours aussi bien posé alternant chant clair et saturé. La recette In Flames à son paroxysme, et cela fonctionne toujours, 20 ans après. Une nouvelle fois cette chanson a été réenregistrée et cela apporte à mon sens un réel plus en termes de puissance, mais cela reste un avis personnel. L’intensité de As The Future Repeats Today vient ensuite nous en mettre plein les oreilles. In Flames peut parfaitement se définir par l’intensité d’un death mélodique de qualité. Et ce refrain est tellement génial ! De nouveau la version re-recorded est tout simplement extra, mais peut-être aussi parce que je suis un gros fan de cette chanson. Square Nothing continue dans la même voie et nous invite à headbanguer au fil d’un refrain entraînant, tout comme Clayman, qui alterne les rythmes avec talent. Ce titre a lui aussi été réenregistré et figure en toute fin d’album.

Le reste de l’album est à l’avenant avec des chansons désormais iconiques du groupe. Les versions retravaillées par Ted Jensen sont d’excellente qualité, avec un véritable intérêt pour les fans. Sur la piste numéro 12 on retrouve Themes and Variations in D Minor. Cette piste surprend particulièrement car proposant un orchestre, et un côté symphonique, sans le moindre chant, et reprenant quelques-unes de leurs mélodies les plus connues. Totalement inattendue sur un album de In Flames, elle précède les réenregistrements dont je parlais plus haut.

Avec cet album anniversaire le groupe signe les vingt ans d’un de leurs albums phare, et cela avec talent. En attendant le prochain album d’In Flames les fans pourront déjà se mettre cela dans les oreilles et apprécier, c’est certain !

Thomas Riquet

Thomas Riquet

Passionné de littératures de l'imaginaire il cherche à faire partager sa passion au plus grand nombre à travers ses chroniques et le site. Depuis 2011 il est également anthologiste et directeur de la collection Reflets d'Ailleurs (Fantasy) des Editions Asgard, sous son vrai nom. Ce faisant il assure également la direction littéraire d'anthologie lorsque tous ses boulots lui en laissent le temps, ce qui arrive trop rarement à son goût..

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *