Noël est bientôt là, et si vous ne vous êtes pas encore fait de cadeau alors il va être temps de vous pencher sur cette intégrale de la série Nephilim par Fabien Clavel. Petit bijou d’imaginaire, tiré du jeu de rôle éponyme, proposant un mélange de polar, de fantastique et d’urban-fantasy, cet auteur nous emporte sur les traces de ses sept héros, et cela au cœur d’une magnifique intégrale de 880 pages ! De belles heures d’aventure et de lecture devant nous, quoi…

Ils sont sept Nephilim à arpenter la Terre depuis l’aube de l’humanité, formant la fraternité de l’Hepta. Immortels, ils sont liés aux cinq éléments : l’eau, l’air, la terre, le feu et la lune.
Déchus, ils recherchent leur savoir perdu et poursuivent une quête mythique, l’Agartha. Traqués, ils fuient ceux qui veulent les détruire, les Rose+Croix.

Commençons par parler de la forme. Cette intégrale est tout bonnement magnifique avec sa couverture reprenant des anges au combat e manière très évocatrice, sa couverture cartonnée son grammage de papier très agréable en main et sa mise en page aérée. Je ne fais pas souvent d’éloges sur l’aspect technique d’un livre car ils ont souvent tendance à tous se ressembler, mais là nous sommes clairement face à un très bel objet. Entre ses qualités esthétiques et le nombre de pages, il vaut très clairement son prix.

Dans cette histoire Fabien Clavel nous conte les aventures de sept immortels, mais également de Nej face aux Rose+Croix, mais également face à eux-mêmes, leurs doutes, leurs espoirs. On suit, sur les premières parties, des aventures des différents protagonistes qui se retrouvent des siècles après. Cela permet d’introduire chacun de manière extensive, tout en nous donnant une aventure complète à lire à chaque fois. La dernière partie nous permet de découvrir la réunion des membres de l’Hepta et de leur combat final contre les Rose+Croix. Un épilogue de plus de deux-cent pages tout bonnement passionnant, ajoutant à la mythologie Nephilim un final éblouissant.

Les personnages composant l’Hepta, mais également les Rose+Croix sont impeccablement réussis. Fabien Clavel réussit à leur donner un archétype, mais également à s’en éloigner suffisamment pour rendre l’ensemble prenant de bout en bout. Mes préférences personnelles vont à trois d’entre eux : Azarian, Leonidas et Khesziv. Chacun a ses affinités, ses relations plus ou moins conflictuelles avec les autres immortels, son passé également. En prenant le temps de développer chacun des personnages dans les différentes parties de son histoire via des histoires indépendantes, il permet au lecteur de s’attacher fortement à eux. Une grande réussite dans la création des personnages donc.

Mais Fabien Clavel c’est aussi un auteur à la plume acérée, qui prend le temps de donner au lecteur ce qu’il attends tout en conservant une part de mystère sur la suite. Il manie son clavier avec maestria, offrant une histoire aussi rythmée qu’un polar mais dans lequel les éléments imaginaires sont particulièrement puissants. Je suis un grand fan de son écriture donc je ne pourrais vous en dire que du bien de toute façon…

Nephilim L’Hepta est une de ces intégrales qui sont à ne surtout pas rater, surtout dans cette période de Noël où les libraires ont cruellement besoin de nous lecteurs. A travers les huit cent pages de cette gigantesque aventure, servies dans un écrin tout bonnement impeccable, le lecteur trouvera tout ce qu’il attend : de l’aventure, des personnages forts, une histoire prenante et immersive, le tout raconté de main de maître. Mnémos fait très fort en cette fin d’année avec cette intégrale donc je vous conseille de vous jeter dessus. Mon seul regret est que Fabien se fasse beaucoup plus rare sur les étals des libraires ces derniers temps, mais cet univers à découvrir ou redécouvrir vaut vraiment le coup d’œil !

Thomas Riquet

Thomas Riquet

Passionné de littératures de l'imaginaire il cherche à faire partager sa passion au plus grand nombre à travers ses chroniques et le site. Depuis 2011 il est également anthologiste et directeur de la collection Reflets d'Ailleurs (Fantasy) des Editions Asgard, sous son vrai nom. Ce faisant il assure également la direction littéraire d'anthologie lorsque tous ses boulots lui en laissent le temps, ce qui arrive trop rarement à son goût..

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *