Entretien avec Alex, chanteur de Scarlean

Scarlean est une de mes grosses surprises coup de cœur de ce début d’année. Leur dernier album, Soulmates, m’a fait l’effet d’une bombe et clairement il fallait que je leur pose quelques questions. La situation de confinement actuel n’aidant pas, c’est donc par mail que le chanteur du groupe m’a répondu.

Bonjour, et merci de prendre le temps de répondre à ces quelques questions. Peux-tu tout dabord te présenter et nous expliquer ce que tu fais dans Scarlean ?

Salut je suis Alex le chanteur du groupe, j’ai créé le groupe avec Geo en 2013. Je compose et m’occupe de la communication du groupe ainsi que d’un partie de la direction artistique.

Avant de découvrir Soulmates je ne connaissais clairement pas Scarlean. Comment définirais-tu le groupe pour quelquun qui ne vous connaît pas ?

Scarlean est un groupe à contre-courant, on nous qualifie de Rock Metal Alternatif. De notre côté on pense que c’est un peu plus compliqué que ça. On préfère ne pas se donner d’étiquette, c’est bien trop restrictif. Pour qualifier notre son, nous disons qu’il est émotionnel, original et puissant. Nous puisons nos influences dans tous les styles de musiques, et trouvons du bon dans tout. Que cela soit du Jazz, de la musique classique, de la bande originale, du HipHop, du Rock, du Metal ou même de l’electro. Aucune limite pour nous.

Soulmates est justement le nouvel album du groupe, une petite pépite. Comment sest passé le travail dessus ? Qui compose la musique, qui écrit les paroles ?

Merci pour la pépite ! Nous avons composé le gros de l’album avec Geo de manière très basique. Refrain, couplet, les fondations en gros. Mais ce qui rend le tout si particulier c’est que les arrangements ont été bien plus importants que la composition ! Michel a apporté énormément d’harmonie et d’idées qui ont grandement changé la base des morceaux. Olivier avec sa basse a apporté une couleur très groove, et puissante. Et pour finir Fabien à la prod nous a emmené vers de nouveaux choix de constructions. Finalement tout ça nous a permis de donner beaucoup de relief à l’ensemble.

J’écris les paroles, je trouve ça très important de posséder un texte. Il faut que je sois impliqué émotionnellement pour changer, et si le texte ne vient pas de moi je ne suis pas sûr que je pourrais l’exprimer correctement. Là tout est très personnel, c’est mon exutoire je garde cette partie pour moi, pour être authentique.

Même si on a dû te le demander souvent : pourquoi cette reprise de Wonderful Life ? Et pourquoi ce choix de faire intervenir Anneke sur deux chansons de lalbum, dont celle-ci ?

Oui effectivement on nous le demande souvent (rires). Et avant d’aller plus loin, elle chante uniquement sur la reprise. La voix féminine sur les 2 autres titres n’est autre que celle de ma femme Jessie avec qui je fais quelques projets à côté pour le plaisir. L’idée de départ était de faire une reprise (et donc en trouver une qui me parlait au niveau du texte pour le coup). Wonderful Life correspond exactement à l’ironie que j’aime. C’est brillant et sombre à la fois. Nous avons d’abord maquetté le morceau entre nous. Et puis en discutant j’ai pensé que cela serait sympa de faire un feat avec Anneke. J’ai envoyé un mail à son manager de mari Rob, sans vraiment y croire. Il nous a répondu immédiatement en nous disons qu’Anneke avait beaucoup aimé l’adaptation et qu’en plus elle adorait la chanson originale. J’ai relu le mail 20 fois pour être sûr de ce que j’avais devant les yeux ! Je la suis depuis le début, 25 ans de carrière et des albums énormes avec The Gathering, sans parler de ses collaborations grandioses avec Devin Townsend, Amorphis, Within Temptation ou même Anathema. On est très fier d’être à la suite de cette liste ! Je crois que nous sommes le seul groupe français avec qui elle ait fait un feat d’ailleurs.

Quelle est ta chanson préférée de lalbum et pourquoi ?

Pour moi c’est Perfect Demon, elle correspond bien à mon univers et surtout le texte est très adapté à ma personnalité. Je suis, je pense, assez lunatique et changeant. Je me demande des fois comment les gens font pour me supporter… J’ai heureusement d’autres qualités pour contrebalancer, enfin j’espère ahahaha. Elle traite de nos démons intérieurs, de la dualité également. Elle commence par : « My whole story is a maze ». Toute mon histoire est un labyrinthe. C’est l’illustration que je me fais de toutes les épreuves de la vie. Des tas de directions, des impasses et une voie unique. Tu reviens sur tes pas pour la chercher ou tu rebrousses chemin et tu abandonnes. Je suis du genre de ceux qui ignorent les murs.

Comment sest fait le travail sur la pochette, par ailleurs très poétique ? Le premier album navais que cet homme étrange, maintenant ils sont deux, sur le douzième album vous allez garder le concept et avoir douze personnes ? Ou alors la signification est ailleurs ?

Tu n’es pas loin de la vérité. Nous n’allons pas mettre un personnage par nouvel album par contre, mais nous allons élargir l’univers c’est une certitude. Avec Ghost nous avons ouvert la voie en créant ce personnage. Il est une entité hors de tout qui observe le monde et les gens. Je m’en sers comme d’une voix pour parler de sujets qui me touchent. Grace à ce personnage je peux avoir un regard moins direct sur ce qui m’entoure et je peux aller chercher des choses plus viscérales. Sur Soulmates il est accompagné d’une fillette. Son aspect ‘inquiétant’ nous voulions l’opposer à la beauté et l’innocence. « Soulmates », âmes soeurs donc, comme pour enfoncer le clou de la dualité. Les 2 personnages représentent plus un état d’esprit, une émotion, que quelque chose de palpable pour le moment. Ça reste donc très poétique et je te remercie de l’avoir remarqué ! Mais nous allons, comme je t’ai dit, élargir l’univers, et lui donner plus de corps d’ici peu. Pour ceux qui prendront le temps de fouiller un peu le booklet, ils y trouveront des choses cachées ;).

Point de vue clip, vous avez déjà sorti des choses, mais dautres sont-ils actuellement prévus pour soutenir la sortie de l’album ?

Oui et pas des moindres ! Nous avons 5 jours de tournage pour l’actuel clip. Un fond vert de 7×7 m, un décor fabriqué de A à Z en cours, et une production assez FAT. Avec la crise actuelle ça a ralenti un peu le process… Mais dès que nous pourrons nous continuerons. On est très impatients de voir ce projet fini. Car comme pour tous nos projets nous le finançons et faisons tout seuls. Chacun d’entre nous a des compétences dans la vidéo, la photo, l’infographie, la direction artistique. Nous allons donc faire un vrai clip qui risque de marquer les esprits.

Quels sont les prochains concerts du groupe ?

Nous avons plusieurs dates de prévues et d’autres en « attente ». Pour le moment nous jouerons le 15 mai à la salle Michelet à Nantes pour le WarmUp du Metaldays Slovène. Le 04 Juillet au Châteaux de Gisors pour le KaveFest, le 19 Septembre au Secret Place à Montpellier pour le Destroying da Stage, le 23 Septembre à Toulouse à l’Usine à Musique et pour finir le 27 Octobre à Chateauneuf de Gadagne. Beaucoup de choses vont s’ajouter à cette liste, surprise !

Et justement, Scarlean sur scène ça ressemble à quoi ?  

Je pense que l’on correspond bien à notre musique. Chacun d’entre nous a une forte personnalité. Nous sommes assez inspirés et très impliqués pour nos concerts. Nous vivons pleinement la scène, c’est très important pour nous. On nous dit parfois un peu froid, mais c’est que nous sommes vraiment à fond dans notre son, et que nous nous impliquons émotionnellement au maximum que nous le pouvons. Je recherche personnellement cette espèce de « trance » que la scène procure.

Quel est ton pire souvenir sur scène ?

Hummm on n’en a pas vraiment, je dirais un seul à la sortie de Ghost. Je ne citerai pas la salle, car ça n’a que très peu d’intérêt. Mais en gros, on nous a fait faire 300 bornes, pour jouer dans un bar vide, en nous promettant x entrées. Et au finish les gars de l’orga jouaient à la console à l’étage pendant qu’on était on stage. On a pris ça avec philosophie, comme une répète loin de la maison. Un peu moins avec eux par contre. Mais depuis nous ne faisons plus aucun bar, ni orga carrée sans un minimum de conditions. Nous avons investi beaucoup de notre temps dans ce projet et aujourd’hui nous prenons les choses de manière beaucoup plus professionnelle. Depuis, la scène a toujours été un vrai plaisir et nous laisse uniquement de bons souvenirs et de belles rencontres.

Merci et à très bientôt j’espère !

1 Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *