Star Wars IX: l’ascension de Skywalker – J.J Abrams

La conclusion de la saga Star Wars. La Résistance survit comme elle peut face au Premier Ordre, dirigé par Kylo Ren, pendant que Rey essaye de parfaire son entraînement de Jedi sous l’oeil bienveillant de Leia Organa.

Quand Disney a racheté la licence Star Wars, je me suis dit « aïe, là on est mal ». Et puis il y a eu JJ Abrams sur le projet et j’ai repris un peu d’espoir. Généralement, il arrive quand même à rendre un film plutôt sympathique où, à défaut, on ne s’ennuie pas. C’est un bon début dirons nous. Après il faut savoir que ce film serait la conclusion d’une postlogie (si si ça existe) et celle de la saga tout court. Ça tombe donc fin 2019, à la fin d’une décennie aussi… hum. La musique est toujours confiée au très mythique John Williams et accompagnera donc tout le film extra long, le plus long de toute la saga.

Le film s’ouvre sur le traditionnel bandeau qui récapitule où on en est dans l’histoire. Et heureusement. Pour les petites têtes comme moi, c’est quand même beaucoup plus facile de commencer une histoire aussi dense (à première vue), en ayant un petit résumé. En fait, l’histoire n’est pas si complexe que ça mais pour une raison que j’ignore, je n’arrive pas du tout à imprimer quoique ce soit de cette saga.

Les scènes de départ sont absolument remarquables visuellement, c’est beau, bien fait, rythmé. Rien à dire c’est du vrai Abrams, sauce Star Wars. Puis l’histoire se poursuit sans que nous ne soyons perdus, le tout est clair et bien rendu. Le contexte est relativement rapidement posé et nous n’avons au départ aucun doute sur ce qui va se passer. Les méchants sont méchants et les gentils essayent de les battre. On retrouve avec délice les personnages du passé malgré qu’ils ne soient pas tous au rendez-vous (Rose qui avait été tellement appréciée est très effacée vois absente du montage final, alors que ce personnage avait été pressenti pour un spin off en série -peut être toujours d’actualité d’ailleurs-). D’autres apparaissent (ou devrais je dire, réapparaissent) comme Lando Carisian, R2D2, ou encore l’étoile noire. Le choix des acteurs est tout à fait excellent. Kylo Ren prend toute sa mesure alors que d’autres s’effacent complètement (je ne sais pas pourquoi Finn a été rendu aussi pleutre et limite insignifiant, mais comparé à Poe ou Chewbacca, il ne fait pas le poids 3min50!).

Leia est présente, malgré la mort de Carrie Fisher en 2016, et c’est tout à fait convaincant. Ni trop, ni pas assez, elle remplit à merveille le rôle de mentor (qui aurait probablement été plus important si elle avait encore été là pour tourner ce film). On sent la volonté de JJ Abrams de clore la saga en ne laissant aucun temps mort. Le spectateur ne peut absolument pas dire qu’il s’ennuie, c’est improbable, vu l’avalanche de scènes d’actions.

En tous les cas, aucun doute c’est un Star Wars. On pourrait même dire TGCSW !!! (Ta Gueule C’est Star Wars), parce qu’en terme de F*** la gravité ou de bruit dans l’espace, ou encore de respirer dans le vide intersidéral, on se pose là. Ceci dit, ce ne serait pas du Star Wars sans ce genre de choses.

Petit aparté : Si vous ne connaissez pas le jdr Star wars, c’est le moment de vous y mettre et vous comprendrez pourquoi ces incohérences sont totalement logiques et nécessaires. Elles apportent tout le côté épique et saga de ces chevaliers de la science-fiction qui ont bercé toute une génération.

D’aucuns diront que c’est le film le plus loupé de la saga (d’autres le meilleur!), et là je ne suis pas d’accord. Comme un certain nombre de personnes (et de journalistes, les critiques sont extrêmement divisées), je serai plutôt à dire que ce film est sympathique, c’est tout à fait ce qu’on attend d’un film Star Wars, il est beaucoup moins dans le fan service que le 7, et même que ce qui m’a le plus gênée dans ce long métrage, ce n’est pas du tout les quelques redites avec l’épisode 4, mais la fin que j’ai vraiment trouvée ras des pâquerettes alors que je m’attendais à ce qu’Abrams porte ses bollocks, et nous donne une conclusion qui me semblait plus proche et plus logique que celle qu’il nous a servie.

En très clair : SPOILER ALERT !!!

Rey aurait dû basculer du côté obscur et devenir la nouvelle grande méchante, qui affronte Kylo Ren et le tue !!!! ben oui quoi pas le côté on est gentils et on s’unit…

SPOILER ALERT !!!

Mais non. On a une fin digne de Disney. Pffffff déception pour ma part. C’est tellement dommage et il y aurait eu vraiment de quoi faire.

Je ne parle même pas de Finn qui dit tout le film qu’il a quelque chose à dire à Rey, pour… ne rien dire au final et faire des bisous à… suspens.

BB-8 and D-O in STAR WARS: THE RISE OF SKYWALKER

En conclusion, je vous dirai de vous faire votre propre opinion. Sachez dores et déjà qu’il ne faut pas vous attendre à quelque chose de très dark ou violent, on est dans une production Disney et Star Wars en soit est déjà très enfantin de base. Les personnes qui sont fans et ont lu les univers développés et autres, seront sans doute déçues, par la superficialité de l’histoire (il faut conclure donc tout est assez résumé au final) mais par contre, vous pouvez emmener toute la famille, le film est agréable et on ne s’ennuie vraiment pas malgré ses 2h22, en plus le bestiaire est impressionnant et très fourni. Pour moi c’est un Marvel dans l’espace quoi…

Sinon regardez donc the Mandalorian, c’est une très bonne petite série qui se passe dans le même univers et qui en conserve tous les codes (idem production Disney hein, ne vous attendez pas à un truc de ouf).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *