Les +:

  • de belles séquences d’époque
  • de beaux décors

Les -:

  • un scénario très mou
  • une héroïne insipide
  • une mise en scène trop datée

Yuki vit au ciel avec ses grands-parents qui veillent sur la Terre. Le jour de ses 13 ans, son grand-père l’envoie chez les humains pour faire revenir la paix. Elle aura un an pour mener à bien sa mission sous peine d’être transformée en vent. Dans un Japon féodal en proie aux samouraïs, Yuki devra défendre les plus pauvres. 

Yuki, le secret de la montagne magique est sorti en 1981 et ressort sur nos écrans à la rentrée. Tadashi Imai n’est pas un réalisateur de films d’animation, mais de films indépendants japonais: il en a réalisé 48. Et ça se sent!

Bien que le film soit encore beau pour l’époque, l’ensemble est assez ennuyeux. Il manque également d’émotions, mais c’est surtout l’héroïne qui est complètement insipide. Yuki se laisse porter jusqu’à sa rencontre avec un cheval céleste qui, il faut bien le dire, va faire presque tout le travail!

Dans ce Japon féodal, brigands et samouraïs terrorisent les paysans. Ce qui est intéressant, c’est tout le contexte historique et social qui est bien présenté. Mais l’histoire, quelle est son intérêt? Honnêtement, c’est un film difficilement regardable par des enfants tant la longueur de certains plans plantent totalement l’ambiance.

Même si l’animation est belle avec des graphismes très réussis, on notera quand même quelques défauts au niveau du son et notamment de la musique, souvent dissonante, assez désagréable à écouter.

C’est dommage, car les orphelins mendiants sont assez touchants, mais ils sont très mal exploités. La petite Hana, vraiment amusante, se retrouve vite au devant de l’intrigue et elle prend le dessus sur Yuki: pourquoi ne pas en avoir fait l’héroïne? Aux côtés d’une jeune fille fragile et niaise, Hana avait tous les atouts pour faire une héroïne attachante. Beaucoup d’autres éléments sont assez mal exploités, comme les chevaux ou encore les samouraïs dont les intentions restent très floues: il me semble compliqué pour des enfants de 7/8 ans de comprendre les enjeux qui se jouent!

Yuki, le secret de la montagne magique est un animé très décevant qui me semble difficile à aborder pour les plus jeunes et pas très captivant pour les plus grands. On retiendra cependant la qualité des métaphores développées au cours de l’intrigue (et notamment à la fin avec le volcan) qui donne à penser que le film aurait pu être bien mieux.

AU CINEMA LE 9 SEPTEMBRE

Arwen

Arwen

Je m’appelle Marie et j’ai 29 ans. J’ai fait des études de cinéma pour devenir scénariste. J’ai travaillé entre autre pour des chaînes jeunesse et des productions de dessins animés. Egalement auteur jeunesse, j'ai publié 4 livres à ce jour. Je suis une passionnée de littérature et de cinéma bien sûr! Tout ce qui touche au fantastique (et à ses cousines Fantasy et Féerie) me parle tout particulièrement. Je développe actuellement mon premier roman pour la jeunesse!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *