Bonjour ! Aujourd’hui, on se retrouve pour parler de L’Appel du Loup d’Anthony Ryan, le tome 1 de la série Raven Blade, qui se déroule dans le même univers que sa série Blood Song.

La paix sera toujours éphémère.

Vaelin Al Sorna est une légende vivante, célébrée d’un bout à l’autre du Royaume Unifié. Par son génie militaire il a renversé des empires, par son bras il a remporté d’impossibles batailles… et par ses sacrifices il a vaincu un mal sans nom. Malgré ses titres, il s’est détourné de la gloire pour mener une vie paisible dans les Hauts Confins.

Et pourtant, des bruits courent par-delà les mers… Une armée appelée la Horde d’Acier approche, menée par un homme se prenant pour un dieu. Vaelin n’a aucune envie de revenir aux armes, mais lorsqu’il apprend que Sherin, la femme qu’il a perdue voilà bien longtemps, est tombée entre les griffes de la Horde, il choisit de se mesurer à cette nouvelle menace.

C’est au cœur des royaumes des Rois Négociants, alors même que les tambours de la guerre résonnent aux quatre coins d’un continent gangrené par la violence, que Vaelin apprendra cette vérité : il est des batailles que même lui ne peut remporter.

Première chose : même si ce n’est pas flagrant en lisant la quatrième de couverture, il s’agit en réalité de la suite de Blood Song. Je vous conseillerais de la lire avant d’attaquer ce roman. Personnellement, je ne l’avais pas lue, et même si ça ne m’a pas spécialement gênée dans ma lecture, car l’auteur fait des rappels et donne des explications, j’ai quand même ressenti un manque de contexte parfois. Et surtout, c’est dommage de se faire spoiler ainsi ce qu’il se passe dans Blood Song. Cette parenthèse terminée, attaquons le cœur de la chronique !

L’histoire en elle-même n’est pas extraordinairement originale, comme vous pouvez vous en douter à la lecture de la quatrième de couverture. Cependant, la plume est belle, le rythme est là et l’auteur maîtrise visiblement son sujet, alors que demander de plus ? Il n’y a pas de surprise, pas de retournement de situation en chaîne… et au final, ce n’est pas plus mal. Un livre ne devrait pas forcément nous surprendre, tout ce qu’on lui demande, c’est de nous raconter une histoire, et c’est exactement ce qu’Anthony Ryan fait avec ce roman. C’est épique, il y a des batailles, du sang, un peu de magie… Un bon mélange qui fonctionne bien.

Les personnages ont tendance à être un peu clichés, mais ils sont tout de même un peu attachants. Il y a une bonne dynamique entre eux et surtout, ils ne sont pas insupportables : leurs défauts sont toujours contrebalancés par des qualités importantes (écervelé mais volontaire, n’a pas fait les bons choix dans sa vie mais a de l’honneur, etc.). De même, le protagoniste est cliché, mais avec une formule qui marche toujours. Et surtout, cela ne l’empêche pas d’avoir un but concret et logique, ce qui est plutôt rare quand on regarde bien (c’est bien beau de vouloir dominer/détruire le monde, mais vous faites quoi après ?).

Je n’ai effectivement pas grand chose à dire sur ce roman, à part qu’il est plutôt bon. Si vous cherchez de la fantasy sans prise de tête, vous pouvez y aller sans problème. Et la suite promet d’être encore plus épique !

Chloé Cloison

Chloé Cloison

Tombée dans la lecture depuis toute petite, j’ai grandi au milieu de ces multiples univers. J’ai toujours eu un goût prononcé pour le fantastique et la fantasy, qui s’est développé au fil des années. Je me suis cependant ouverte sur d’autres styles, tels que la science-fiction et l’horreur. J’ai finalement fait de cet amour pour la langue mon métier en devenant traductrice. Et ça donne une bonne excuse pour rester vautrée pendant des heures sur un canapé/lit/fauteuil à dévorer un livre (et des cookies faits maison).

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.