Les +:

  • de très beaux décors
  • une belle ambiance à la fois merveilleuse et SF
  • des personnages bien campés
  • une mise en scène soignée

Les -:

  • une méchante beaucoup trop caricaturale!
  • un humour très moyen
  • une scénario un peu brouillon
  • une fin beaucoup trop rapide

Artemis Fowl, un génie de 12 ans, cherche désespérément à sauver son père pris en otage par une Fée renégate. Afin de payer la rançon, il doit infiltrer une ancienne civilisation souterraine : le monde des fées, éblouissant et technologiquement avancé. Son but est de mettre la main sur l’Aculos, l’artefact magique le plus prisé des fées, à la puissance incomparable et qui servira de monnaie d’échange. Pour y arriver, Artémis concocte un plan machiavélique, si dangereux qu’il se retrouvera au coeur d’une guerre avec les fées toutes-puissantes.

Décrié, considéré comme une grosse bouse représentant la nullité affligeante des productions Disney… Artemis Fowl est bien loin d’être aussi mauvais!

N’ayant pas (encore) lu les romans, je me fie donc uniquement à ce que j’ai vu; et ce que j’ai vu était bien sympathique. Si l’intrigue reste un peu linéaire, l’univers créé par Branagh est vraiment réussi et grâce aux personnages bien campés, on passe un bon moment. Je ne m’attendais pas à découvrir un univers merveilleux aussi poussé dans la SF ce qui rend tout de suite original le monde des Fées. La nature est bien présente (avec des références à Tara ou encore aux Tuatha de Danann) notamment à travers de magnifiques paysages irlandais, mais quand on plonge sous terre, le royaume des Fées est bien plus technologique que ce qu’on a l’habitude de voir. Même les costumes sont travaillés dans ce sens. Dirigé d’une main de fer par une Judi Dench parfaite pour le rôle, le royaume est plutôt guerrier et pas aussi enchanteur que le monde de Clochette.

Excepté la faute de goût sur le majordome Butler et le Centaure, personnages stupides qui viennent souvent gâcher les scènes, les autres personnages fonctionnent bien et notamment le jeune Artemis qui porte le film.

Son acolyte, l’intrépide fée Holly Short reste sans doute le personnage le plus touchant du film.

Il me faut également saluer la très belle bande-son composée par Patrick Doyle à qui l’on doit notamment la très belle musique de Rebelle.

CONCLUSION

Visuellement, le film est époustouflant et les personnages très sympathiques font que l’ensemble est agréable à regarder, mais l’antagoniste est dénué d’intérêt, la fin est complètement bâclée et l’humour laisse vraiment à désirer. C’est dommage, car avec un peu plus de fond, l’histoire aurait attiré une cible plus large. Cependant, il me semble que pour les 6/9 ans, Artemis Fowl reste amusant. N’oublions pas que nous ne sommes PAS la cible principale de ce film et qu’il faut parfois savoir regarder avec des yeux d’enfants… :-D

Arwen

Arwen

Je m’appelle Marie et j’ai 29 ans. J’ai fait des études de cinéma pour devenir scénariste. J’ai travaillé entre autre pour des chaînes jeunesse et des productions de dessins animés. Egalement auteur jeunesse, j'ai publié 4 livres à ce jour. Je suis une passionnée de littérature et de cinéma bien sûr! Tout ce qui touche au fantastique (et à ses cousines Fantasy et Féerie) me parle tout particulièrement. Je développe actuellement mon premier roman pour la jeunesse!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *