Accueil / Musique / Métal / The Darkest Of Human Desires Part II – PORN
Bannière Institut de la Musique

The Darkest Of Human Desires Part II – PORN

Je ne connaissais PORN que de nom au moment de me lancer dans l’écoute de cet album, et je dois dire que je n’ai pas été déçu. Ayant déjà été convaincu par An Erotic End Of Time et sa musique très ténébreuse, je me suis baigné avec un plaisir non dissimulé dans la noirceur proposée par le quartet. Et même en ayant loupé The Darkest Of Human Desires Part I, eh bien cela ne m’a pas empêché d’apprécier cet album, comme vous allez le lire !

Choose Your Last Words attaque d’entrée de jeu avec un son très rythmé, saccadé, et la voix lointaine de Mr Strangler qui sont particulièrement immersif. On sent parfaitement la veine Gothic Metal dont se prévaut le groupe et personnellement dès cette première piste je suis tombé amoureux de cet album. L’aspect plus profond de Evil Six Evil, notamment grâce à son refrain particulièrement mélodique et aérien, n’a pas été sans me rappeler Marilyn Manson dans ses bonnes années. Here For Love revient à quelque chose de plus indus, avec à nouveau un refrain assez impressionnant et très clairement j’ai été face à ma chanson préférée de la galette. Cette envolée m’a juste totalement séduit. Tonight Forever Bound se fait plus Dark, plus ambiant, plus inquiétant. Cette alternance entre les styles, tout en les mêlant, est vraiment intéressant et montre le talent à la fois de composition, mais aussi de réalisation de l’univers imaginé par le groupe. Sur cette piste les parties de guitares sont d’ailleurs particulièrement aériennes. Remorse For What ? marque le milieu de l’album et c’est de nouveau une ambiance plutôt indus que l’on se retrouve, uniquement nourrie de samples et d’instrus. Une sympathique coupure dans l’album qui ajoute à l’immersion globale.

My Rotten Realm vient ensuite nous retapisser les oreilles avec des saccades de batterie puissantes et prenantes. On se retrouve face à un morceau de pur indus : dansant, sombre, et pourtant terriblement séduisant. Le tout avec toujours ce refrain franchement atmosphérique. Eternally In Me, The Radiance Of All That Shine et Abstinent Killer gardent pour le coup la veine plus dark et gothic metal, ce dont je ne me suis sûrement pas plaint, donnant une cohérence à la fin de l’album. La conclusion sur The Last Of a Million achève l’auditeur avec une très bonne mélodie, la noirceur étant conservée, dotant le tout d’une puissance musicale impressionnante.

Avec ce The Darkest Of Human Desires Part II, PORN marque clairement les esprits des auditeurs. Personnellement ma découverte du groupe m’a permis d’avoir les oreille neuves pour écouter ce projet et je dois dire que oui j’ai très rapidement été séduit. Et comme cet album est un concept en lui-même je vais prochainement laisser la place à Mr Strangler, à qui nous avons posé quelques menus questions, ne voulant pas risque de me faire découper… En tous cas jetez-y une oreille car même si il ne vous la rendra pas forcément, il la cajolera, c’est certain…

The Darkest Of Human Desires Part II
PORN
2019

Eldricht Tales

A propos de Thomas Riquet

Passionné de littératures de l'imaginaire il cherche à faire partager sa passion au plus grand nombre à travers ses chroniques et le site. Depuis 2011 il est également anthologiste et directeur de la collection Reflets d'Ailleurs (Fantasy) des Editions Asgard, sous son vrai nom. Ce faisant il assure également la direction littéraire d'anthologie lorsque tous ses boulots lui en laissent le temps, ce qui arrive trop rarement à son goût..

Lisez aussi

Volker + Moonskin + Lynn – Le Klub – 09/02/2019

Le samedi 9 février au Klub se produisaient Lynn, Moonskin et Volker, trois groupes de …

Covered In Blood – Arch Enemy

La première réflexion qui me soit venue en tête en apprenant l’existence de cette compilation …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *