Solipsis – Xaon

Xaon est un groupe de metal helvète, proposant un mélange de black, de death et de symphonique pas piqué des hannetons. Ce mélange des genres que j’ai eu l’opportunité de découvrir en live lors de leur tournée avec SepticFlesh m’a clairement séduit et j’étais donc plus que curieux de voir ce qu’il en serait sur ce nouvel album, sorti il y a quelques jours. Et comme chez eMaginarock nous sommes joueurs, eh bien nous nous sommes amusés, avec Jehleen, au jeu de la double-chronique. Et il s’avère que nous n’avons pas forcément le même avis sur les morceaux composant cette galette, ce qui est toujours assez agréable !

C’est Monolith qui ouvre la danse et c’est la première baffe qui arrive : le groupe nous propose son black-death d’excellente facture, renforcé d’orchestrations de toute beauté. Sincèrement c’est beau, c’est puissant : j’ai été séduit dès le début. Carillon qui vient ensuite augmente encore le tempo et ajoute une puissance encore plus grande. Une chose qu’il faut reconnaître au groupe : ils savent y faire en matière de composition ! Les alternances sont parfaitement gérées et amenées, la voix du chanteur est sublime. Bref, vous l’aurez compris, le groupe a gagné une nouvelle groupie… La petite pause en milieu de morceau ajoute également du sel. La rythmique de guitare hyper badass du début de Solipsis est juste énorme, tout comme l’apparition de la voix. Plus l’album avance et plus je suis amoureux de celui-ci. Le passage en voix claire et en français ajoute à la puissance vocale de Rob une intensité particulière. Mobius vient ensuite et on a sensiblement la même recette, qui fonctionne à merveille, avec peut-être une tendance un poil plus black sympho que les pistes précédentes.

On en arrive ensuite à mon coup de cœur absolu de l’album : le magnifique Eros. La mélodie de guitare qui sert de fil rouge à l’ensemble du morceau est sublime, douce et prenante tandis que l’intensité est produite par des orchestrations impeccables. L’accélération musicale fournit l’excuse pour que le groupe donne toute sa puissance à ce son. Le refrain m’a pris aux tripes et ne m’a pas lâché, également. Je ne sais pas quoi dire de plus tant je suis sous le charme. Cipher et Beast viennent ensuite, accentuant à mon sens le côté black de l’ensemble de l’album et cela pour notre plus grand plaisir ! La transition surprenante sur River, qui ne dure que deux minutes et même si l’ensemble est joli, ne m’a pas semblé avoir de véritable sens. Toutefois l’enchaînement avec Mask, qui conclue le CD se fait parfaitement et Xaon délivre une nouvelle fois une dose de puissance brute dans nos chastes oreilles déjà séduites. Les rythmiques, la voix, les orchestrations : tout m’a semblé juste parfait de bout en bout…

Des coups de cœur comme ce Solipsis j’en ai rarement eu, soyons très francs. Une découverte sur scène en forme d’étoiles dans les yeux, suivie d’une écoute de l’album me donnant la chair de poule. Très clairement ce groupe est à écouter et à suivre et je ne vais sûrement pas m’en priver !

Solipsis
Xaon
2019

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *