No More Hollywood Endings – Battle Beast

Battle Beast a connu de nombreux bouleversements depuis le line-up originel mais, avec Bringer Of Pain, ils avaient su me convaincre de la grande qualité de leur son mêlant heavy et power pour le plus grand plaisir de mes oreilles. Avec ce No More Hollywood Endings parviendront-ils à transformer l’essai et à continuer leur progression ?

Unbroken propose d’entrée de jeu un son très efficace, prenant et résolument heavy. On se retrouve dans le même type d’ambiance musical que dans Bringer Of Pain et l’on avance donc en terrain connu, notamment grâce aux capacités vocales de Noora Louhimo. Un sympathique entré en matière qui annonce le meilleur pour la suite… Eden se fait plus douce sur son introduction avant que les guitares viennent ajouter une efficacité impressionnante. Cette chanson m’a donné envie de sauter dans tous les sens tant elle est entraînante. On retrouve l’énergie très 80’s avec Unfairy Tales. Une fois de plus la voix de la chanteuse fait beaucoup à maintenir la cohérence de l’ensemble car j’ai quand même trouvé que le groupe forçait un peu sur les claviers… Endless Summer fait très tube américain de l’été, ou générique de fin de teen movie. Toutefois l’ensemble passe plutôt bien à l’oreille même si on reste un peu éloigné du heavy power proposé habituellement par le groupe. Cela devrait dérouter certains fans d’ailleurs. The Hero se fait plus énergique, tout en gardant cette sur-utilisation du clavier. Toutefois on ressent plus l’aspect power de la musique et l’aspect dansant devrait vraiment bien fonctionner sur scène !

La seconde moitié de l’album démarre avec Piece of Me qui s’offre la possibilité de mettre en avant les différents aspects de la voix de Noora Louhimo. Sans compter que le refrain envoie clairement du très bon son ! I Wish propose une introduction beaucoup plus grandiloquente, plus épique, avant que les instruments ne viennent prendre le relai pour proposer ce qui est une des plus belles ballades metal entendues ces dernières années ! Raise Your Fists vient ensuite nous en remettre plein les oreilles en proposant à la fois une introduction complètement épique, mais également une chanson résolument heavy. Pour moi la meilleure piste de l’album, et de loin, et un titre fait pour la scène… The Golden Horde propose également un retour aux racines du groupe avec un titre rapide, rythmé par une batterie endiablé tandis que Noora Louhimo donne de la voix de manière impressionnante. La conclusion de l’album arrive avec World On Fire, et clairement au vu des paroles nous ne sommes pas sur un happy ending hollywoodien. Une conclusion efficace mixant de manière intéressante le son nouveau du groupe avec ses racines heavy et power. Un bon compromis qui achève parfaitement l’album.

Battle Beast m’a un peu surpris avec son No More Hollywood Endings. En effet le son très années 80 du groupe s’est renforcé sur la première moitié, tout en gardant les pieds sur les terres de ses origines dans la seconde. En définitive nous sommes donc face à un bon album de l’un des groupes qui monte !

No More Hollywood Endings
Battle Beast
Nuclear Blast
2019

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *