Accueil / Musique / Métal / Entretien avec les membres de Parad1gm
Bannière Institut de la Musique

Entretien avec les membres de Parad1gm

Parad1gm, c’est un groupe français qui a su me séduire avec leur premier album, Parad1gm (oui ce n’est pas hyper original mais au moins c’est aussi efficace que leur son). Petite rencontre avec ces cinq musiciens !

Pourrais-tu tout d’abord te présenter et nous expliquer ce que tu fais dans Parad1gm ?

  • Flap : Synthés et programmations

  • Farès: chant et seulement chant

  • Julien: batterie et programmation

  • AlukardX : Guitares et programmations

  • Betov: Basse

Comment, et pourquoi, en es-tu venu à la musique ?

On a tous baigné dans la musique depuis qu’on est gamin (le bonheur des années 80 et les débuts de la musique électronique), et découvert les groupes de rock de l’époque (Pink Floyd, Queen, Dire Straits) pendant que le Metal posait ses bases (Metallica, Iron Maiden). On a tous eu envie de faire pareil en entendant ça !!!

Pourquoi ce nom pour le groupe, quelle en est l’origine, notamment de 1 au milieu ?

C’est relié à l’histoire du groupe et notre parcours musical : on vient tous de styles de metal plutôt rapides et techniques : prog, speed, heavy… et là on savait qu’on allait vers quelque chose de plus lent, ambiant et planant avec ce projet. On est également pour la plupart issus de milieux scientifiques, donc le lien avec le changement de paradigme s’est fait rapidement. L’histoire du 1 c’est parce qu’on traîne (beaucoup) trop sur nos ordinateurs, donc c’est un rappel à la binarité d’une part et à l’écriture leet (remplacer les lettres par des chiffres et symboles) d’autre part.

Parad1gm est le premier album du groupe. Comment s’est passé le travail dessus ? Qui a écrit les paroles, qui a composé… ?

AlukardX est le principal compositeur, et Julien et Matthieu ont amené quelques plans et surtout des arrangements. Le travail de composition est allé assez vite, l’écriture des paroles s’est faite dans un 2ème temps, une fois les structures des morceaux figées. AlukardX a principalement écrit les textes, aidé par Farès en particulier pour le morceau Qalbik, pour lequel on souhaitait faire référence à Rammstein, mais en évitant l’allemand, donc on s’est tourné vers l’arabe 😉 Puis Julien notre batteur-linguiste s’est occupé de la relecture/correction.

L’artwork de la couverture est vraiment sympa. Comment avez-vous géré cela avec l’artiste ?

Fabien Jacques est l’illustrateur de la pochette. Etant un ami du groupe, on l’a contacté alors que la finalisation de l’album approchait. Notre musique étant sombre, avec ce côté mécanique et électronique, on souhaitait un rendu froid d’où le choix de la dominante gris/bleu. Le thème général fait référence à des univers dystopiques, chers à notre intérêt pour la science-fiction (par exemple les livres de P. K. Dick, les BD de Bilal et Jodorowsky, les films de Ridley Scott).

Quelle est ta chanson préférée de l’album et pourquoi ?

  • Flap : le triptyque 3H (qu’on appelle trip : Host/Haunted/Haven), c’est un morceau de presque 15 minutes qu’on a décidé de couper en 3 parties, c’est mon côté prog qui ressort : une très longue intro avec que des samples, très immersive, un corps qui enchaîne les ambiances (metal/trip hop/indus/prog) et un final planant. Tout ce que j’aime.

  • Fares : Qalbik. C’est le plus percutant de tous !

  • Julien : Scars of Life. C’est à la base issue d’une composition personnelle écrite en 2005, et j’aime beaucoup comment elle a été arrangée à la sauce du groupe.

  • AlukardX: Ça dépend de mon humeur, en ce moment c’est Burden.

Point de vue clips, Parad1gm va sortir des choses prochainement ?

On a sorti deux clips à 1 mois d’intervalle avant la release de l’album le 8 mars dernier, visibles sur YouTube notamment. Il n’y a donc rien de prévu à court terme de ce côté, on se concentre sur les concerts à venir maintenant !

Le groupe se retrouve dans une maison, poursuivi par un tueur psychopathe. Qui meurt en premier ?

Le tueur. On a tous été élevé au slasher movie (Scream…) et à l’horror survival (Alien…), il n’a aucune chance. Qui plus est, ça ne sera pas lui le plus psychopathe dans la maison mouahahahah !!! Hum pardon… Question suivante ?

Si tu devais refaire quelque chose sur cet album, ça serait quoi ?

Les prises de batterie, en particulier la caisse claire. Et travailler un peu plus les arrangements des choeurs.

Quelles sont les prochaines dates, si je veux voir Parad1gm sur scène ?

Nous serons en concert le 25 mai à Montreuil au Café La Pêche, organisé par Ellie Promotion pour fêter ses 5 ans, en compagnie de Monolyth et Worselder. Nous voulons également faire une tournée en France cet automne, pourquoi pas en première partie d’un groupe qui nous proposerait un plateau cohérent.

Merci beaucoup pour tes réponses, et à bientôt au détour d’un verre ou d’une scène !

Eldricht Tales

A propos de Thomas Riquet

Passionné de littératures de l'imaginaire il cherche à faire partager sa passion au plus grand nombre à travers ses chroniques et le site. Depuis 2011 il est également anthologiste et directeur de la collection Reflets d'Ailleurs (Fantasy) des Editions Asgard, sous son vrai nom. Ce faisant il assure également la direction littéraire d'anthologie lorsque tous ses boulots lui en laissent le temps, ce qui arrive trop rarement à son goût..

Lisez aussi

The Death South- Le Trianon – 11/04/2019

Matthew Logan Vasquez – Le Trianon – 11/04/2019

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *