Accueil / Musique / Métal / The Arrow Of Satan Is Drawn – Bloodbath
Bannière Institut de la Musique

The Arrow Of Satan Is Drawn – Bloodbath

Après avoir découvert le groupe au moment de leur tournée avec Kreator, Dimmu Borgir et Hatebreed, je ne pouvais pas ne pas vous parler du death sépulcral du dernier album de Bloobath, The Arrow Of Satan Is Drawn. Plongez avec moi dans l’univers sombre et inquiétant du groupe suédois et de leur chanteur dont le nom ne vous sera pas inconnu : Nick Holmes !

Fleischmann entame directement les hostilités avec un gros son bien saturé comme on aime. Le quintet nous propose un son violent, renforcé par le chant rauque du chanteur de Paradise Lost. Bloodicide continue dans la même veine : tempo rapide, voix profonde et inquiétante, guitares proposant des solos de belle facture. C’est visiblement la marque de fabrique du groupe et cela fonctionne à merveille. Wayward Samaritan propose une introduction toute en puissance avant une accélération impressionnante du rythme du morceau tandis que Levitator va plus chercher la lourdeur des guitares pour satisfaire les penchants parfois un peu plus Doom du groupe. Deader revient sur la rapidité et le côté rageur des guitares en fait une excellente piste de death. L’envolée vocale de Nick Holmes en début de piste fonctionne terriblement bien également.

March Of The Crucifiers débute de manière assez lourde, comme une marche de condamnés et le rythme de batterie reste volontairement saccadé tout au long du morceau. Morbid Antichrist propose un death metal très classique, approprié pour un bon vieux pogo des familles comme on les aime tandis que Warhead Ritual se fait un poil plus profond et inquiétant. Only The Dead Survive joue beaucoup des blasts et franchement ça passe vraiment bien à l’oreille et reste dans la veine globale d l’album : un death profond et prenant. Chainsaw Lullaby conclue cet album comme il a été commencé avec Fleischmann : rapidement, avec des guitares puissantes et un chant rauque et délicieux.

Avec ce nouvel album Bloodbath confirme que l’arrivée de Nick Holmes il y a quatre ans est une excellente chose. Ce quatrième album continue d’installer le groupe dans la sphère des groupes de death à ne louper sous aucun pretexte…

The Arrow Of Satan Is Drawn
Bloodbath
Century Media
2018

Eldricht Tales

A propos de Thomas Riquet

Passionné de littératures de l'imaginaire il cherche à faire partager sa passion au plus grand nombre à travers ses chroniques et le site. Depuis 2011 il est également anthologiste et directeur de la collection Reflets d'Ailleurs (Fantasy) des Editions Asgard, sous son vrai nom. Ce faisant il assure également la direction littéraire d'anthologie lorsque tous ses boulots lui en laissent le temps, ce qui arrive trop rarement à son goût..

Lisez aussi

Face au dragon – Isabelle Bauthian

  Polyxène est une jeune femme qui arrive très vite aux bonnes conclusions. Pourtant, confrontée …

Pandemic – La Chute de Rome – Filosofia/Edge France

Pandemic. Voilà une série de jeu à succès qui a vu son concept décliné. Après …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *