Accueil / Livres / Positif – David Wellington
Bannière Institut de la Musique

Positif – David Wellington

Tout le monde peut être positif… 
 
Le signe « plus » tatoué au dos de la main de Finnegan le marque comme un positif. À tout moment, le virus zombie pourrait se diffuser dans son corps, transformant l’être humain rationnel qu’il est en un monstre affamé. Sa seule chance de mener une existence normale est de survivre à la période d’incubation potentielle. Finn se lance alors seul dans un voyage infernal qui lui fait traverser une Amérique métamorphosée – un territoire sombre et dangereux, peuplé de héros, de pillards, de fous furieux et de hordes de zombies. Et bien que ceux-ci soient partout, Finn ne tarde pas à découvrir que le plus grand danger vient peut-être de ses frères humains…
Si j’ai vu beaucoup de films de zombies, ce n’est pas le cas des romans. Positif est mon tout premier! Wellington est un auteur prolifique du genre et cette première incursion dans son univers m’a donnée envie de découvrir ses autres romans.
Positif est un très beau roman sur… les hommes. Dans un monde où 99% de la population mondiale a été décimée, les positifs sont ceux qui ont été exposés aux zombies; ont été contaminés, mais ne présentent pour l’instant aucun signe d’infection. Au bout de 20 ans, un positif est déclaré sain et peut retourner à ce qu’il reste de la « société ». Finn en est un et il est envoyé dans un centre spécialisé dans l’Ohio. Bien sûr, son voyage ne va pas se dérouler comme prévu et il va se retrouver livré à lui-même dans les friches, c’est-à-dire dans la nature occupée par les pillards et les zombies. Wellington s’attache bien plus aux humains qu’aux zombies avec quelques rares attaques dans le roman. On sait que la menace rôde, mais le pire viendra des hommes notamment d’une nouvelle secte qui se met en place à l’Ouest.
Comme c’est Finn qui raconte sa propre histoire, on se sent beaucoup plus proche du héros. Les descriptions de son environnement y sont également pour beaucoup notamment tout le passage dans le camp en Ohio; un véritable enfer. Attention âmes sensibles s’abstenir, car beaucoup de scènes (jusqu’à la toute, toute fin!) sont très désagréables à lire et à s’imaginer. Mais c’est aussi ce qui fait toute la qualité du roman. Le concept du positif est novateur et apporte une tension supplémentaire. L’une des séquences de départ avec la mère de Finn le démontre. L’auteur joue également avec le grand ouest sauvage américain qui devient, comme au XIXème, une source de fantasme et de possibilités pour ceux qui restent. Si Wellington fustige la religion, c’est bien plus l’armée américaine qui en prend un coup avec une dénonciation des comportements ultra-violents des militaires qui se considèrent au-dessus des autres citoyens. D’ailleurs, on comprend vite qu’ils ont reçu un traitement de faveur et vivent bien plus aisément que tous les autres.
On pourra juste regretter parfois un peu trop de noirceur avec un personnage qui n’a quand même pas beaucoup de chance, mais l’ensemble reste très crédible, aussi bien au niveau des comportements des personnages que dans l’environnement post-apocalyptique décrit.
CONCLUSION
Positif est un roman d’anticipation réussi ; une histoire qui démontre que si une catastrophe de ce genre devait nous tomber dessus, nos comportements seraient sans doute plus méprisables que ceux des zombies.
Positif
David Wellington
Editions Bragelonne – collection « L’Ombre de Bragelonne »
6,90€
Eldricht Tales

A propos de Arwen

Je m’appelle Marie et j’ai 29 ans. J’ai fait des études de cinéma pour devenir scénariste. J’ai travaillé entre autre pour des chaînes jeunesse et des productions de dessins animés. Egalement auteur jeunesse, j'ai publié 4 livres à ce jour. Je suis une passionnée de littérature et de cinéma bien sûr! Tout ce qui touche au fantastique (et à ses cousines Fantasy et Féerie) me parle tout particulièrement. Je développe actuellement mon premier roman pour la jeunesse!

Lisez aussi

Le Chant des Vikings – Skáld

Après avoir révélé un premier EP qui m’avait purement séduit, Skáld, et lorsque j’ai appris …

Face au dragon – Isabelle Bauthian

  Polyxène est une jeune femme qui arrive très vite aux bonnes conclusions. Pourtant, confrontée …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *