[NOËL] La rédaction ciné aime…

C’est Noël et pour passer un bon moment devant son écran, les membres de la rédaction ciné vous propose chacun LEUR film pour (et pas forcément de…) Noël. C’est parti! 

13 propose… Le nom de la Rose

Je ne suis pas du genre à regarder un trucs particulier à une période particulière, je vais donc parler de mon film préféré de tous les temps : Le nom de la rose. Pourquoi? c’est une enquête policière historique dans un monastère, avec une histoire qui semble ésotérique et qui est démontée par la logique. servi par des acteurs plus que fabuleux, le film reste figé dans le temps offrant une vision relativement crue de la vie des uns et des autres en ces temps reculés. autant j’aime les films totalement imaginaires (le seigneur des anneaux, par exemple), autant un certain réalisme n’est pas de refus surtout quand ça parle de religions…. bref je suis pas pro optimismes à outrance à Noël, je n’aime pas particulièrement toute l’hypocrisie qui va avec. par contre parlez moi de Yule ou de Samhain et vous aurez toute mon attention. *imaginaire dark inside*

Kevin propose… L’étrange Noël de Monsieur Jack

Pour Noël, j’aime regarder des films d’animation, plus particulièrement ceux que j’ai découvert plus jeune. Si je dois en choisir un, ce serait celui-là :  en 1993, Tim Burton a produit L’Etrange Noël de Monsieur Jack, film d’animation de Henry Selick totalement réalisé en stop motion. Il porte clairement la patte de son producteur qui en est aussi le scénariste. Le monde d’Halloween est plein d’une féérie macabre qui détourne les contes usuels du récit fantastique de Noël. C’est aussi un univers musical porté par l’énergie et la grâce de Danny Elfman qui donnent au personnage de Jack une personnalité étrangement tourmentée. Rire, peur, chant, danse, plans d’exceptions, c’est un cocktail qui ne vieillit pas. Le film est une immense réussite artistique et un succès complet, devenu un classique que je regarde à chaque noël avec son ambiance très particulière.

Jean-François propose… Le Seigneur des Anneaux 

Les vacances de Noël, c’est l’occasion de se plonger dans des longues sagas, pendant que le blizzard souffle dehors sur une nature hostile. Moi, c’est Le Seigneur des Anneaux en version longue. Il est inutile de préciser pourquoi ce film : Si l’adaptation de Peter Jackson a fait hurler certains puristes -à raison-, la saga reste quand même ce qui s’est fait de mieux en matière de fantasy cinématographique. L’énorme travail de costumes, d’accessoires, de décors (dont beaucoup de maquettes), y contribue énormément. A ce titre, les suppléments de l’édition longue en DVD sont absolument passionnants. Et occupent également pas mal de soirées. Pourquoi la version longue ? Si ce procédé est souvent décrié comme un artifice marketing, il se justifie particulièrement ici. Comme toute adaptation, une grande partie de la richesse du livre est évacuée, pour laisser place à de l’action. Et sur une oeuvre telle que celle-là, la perte est très importante du roman au film. La version longue permet de revenir sur des interactions secondaires entre les personnages et enrichit considérablement l’ensemble. Le personnage de Boromir (Sean Bean !!!) est notamment creusé, que ce soit dans la relation avec Aragorn (La communauté de l’anneau) ou avec son père (Les deux tours), ce qui permet de comprendre mieux son cheminement. Le reste des scènes ajoutées n’en sont pas moins importantes, ajoutant ça et là de petites touches qui enrichissent l’ensemble (des scènes entre Aragorn et Arwen, entre Legolas et Gimli, etc). Mais n’est ce pas trop ennuyeux, d’ajouter plus de 30 minutes à des films qui sont déjà bien plus long que la moyenne ? Et bien en fait non. Sur « La communauté de l’anneau », c’est même l’inverse : le film est beaucoup plus digeste ; en aménageant des « pauses » réparties régulièrement sur le long du métrage, il permet de souffler sur ce qui reste -dans sa version cinéma- une course haletante dont on sort épuisé. Au final, le montage en version longue se révèle bien plus équilibré, et passe beaucoup mieux. C’est sur ce premier chapitre que ces ajouts se révèlent les plus pertinents. Sur le « retour du roi », les scènes supplémentaires ne réussissent pas complètement à rattraper les coupes du roman, mais n’en restent pas moins indispensables.

Et la rédactrice en chef propose… Hook

A la fois comédie d’aventure, film de Noël, film merveilleux et drame social, Hook est l’un des films de Spielberg les plus réussis. Il nous parle de l’enfance, de l’esprit de Noël et de l’importance de croire en l’impossible. Il parle aussi de la famille et des relations intergénérationnelles, tout ça avec beaucoup d’humour, mais aussi de l’émotion. Certains effets ont peut-être vieillis, mais c’est un film à voir en famille et surtout à faire découvrir aux plus jeunes. Evidemment, on retiendra aussi la superbe bande-son de John Williams qui signe là l’un de ses thèmes les plus connus.

JOYEUX NOËL A TOUS!! 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *