Astérix et le secret de la Potion Magique – Louis Clichy & Alexandre Astier

À la suite d’une chute lors de la cueillette du gui, le druide Panoramix décide qu’il est temps d’assurer l’avenir du village. Accompagné d’Astérix et Obélix, il entreprend de parcourir le monde gaulois à la recherche d’un jeune druide talentueux à qui transmettre le Secret de la Potion Magique…

Après un premier opus réussi, mais critiquable, Astier et Clichy reviennent pour un numéro 2 mieux ficelé et vraiment bien fait. On se demande donc s’il ne serait pas plus facile de travailler à partir d’un matériau original plutôt que d’une adaptation attendue par tous…

Le film traite avec justesse de la vieillesse et du rôle des anciens dans une société. Panoramix se blesse pour la première fois de sa vie et il en fait tout un drame, comme s’il était fini! Sa quête pour son remplaçant va aussi lui permettre de découvrir les capacités de l’une de ses élèves, Pectine, qui pourtant en tant que fille n’a pas le droit de devenir druide. Un autre sujet intelligemment traité dans le film, mais malheureusement pas assez poussé (à voir dans le troisième volet qui semblerait se diriger vers ce sujet quand on voit la fin du film…).

Astier mêle habilement comédie (avec un humour vraiment très bon!) et thèmes forts, aussi bien pour les enfants que pour les adultes ce qui donne au film une double lecture, toujours bien venue dans un film d’animation.

La seule critique se porterait sur Sulfurix, le mage noir qui tente de prendre la place de Panoramix. Il y a quelque chose de vraiment intéressant dans ce personnage que l’on saisit complètement lorsque Sulfurix dit qu’être mage ce n’est pas faire uniquement des potions ou guérir, c’est aussi distraire et émerveiller les autres. Ici, Astier met en avant le côté merveilleux de la magie et le retour à l’enfance. Du coup, on se dit que ce « mauvais » mage va peut-être pouvoir changer un peu le fonctionnement des vieux croûtons qui ne savent plus faire grand-chose. Pourtant, ce n’est pas la direction qui est choisie: Sulfurix va bien être le grand méchant du film qui ne connaîtra pas de rédemption et ça, c’est vraiment dommage! Car la complexité du personnage aurait dû être mieux exploitée pour éviter un certain manichéisme (heureusement effacé par le travail de qualité sur l’humour).

Visuellement, il n’y a rien à redire: c’est SU-PER-BE!! Les décors sont assez réalistes (on retiendra notamment la séquence d’ouverture sur la forêt) alors que les personnages sont plus cartoon ce qui donne une patte particulière au film qui ne ressemble du coup à aucun autre.

CONCLUSION

Petit coup de gueule: à l’ouverture du film, sur le carton de présentation, M6 présente le film « avec la participation de Mikros ». Soyons clair: Mikros ne participe pas, mais FAIT le film! C’est la première fois que je vois ça et je trouve ça inacceptable, dégradant pour toute l’équipe et complètement malhonnête!

Ceci étant dit, allez voir Astérix et le secret de la Potion Magique, car c’est un film d’animation français de très belle qualité avec un scénario intelligent et des personnages touchants.

Astérix et le secret de la Potion Magique

réalisé par Louis Clichy et Alexandre Astier

avec Christian Clavier, Guillaume Briat, Bernard Alane, Lévanah Solomon

Mikros Animation

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *