Myrath_Photo

eMaginarock : Bonjour, et merci de prendre quelques minutes pour répondre à nos questions. Est-ce que tu pourrais tout d’abord te présenter, et nous expliquer comment tu en es venu à la musique métal ?

Malek : Bonjour à vous, je m’appelle Malek Ben-arbia, guitariste du groupe.
J’ai commencé la musique à l’age de 12 ans. Je me suis ensuite perfectionné au MAI à Nancy, ou j’ai pu travailler ma technique et apprendre la théorie.
Mon père a toujours été fan de métal, c’est lui qui m’a initié avec des groupes comme Black Sabbath ou même Genesis.

M.net : Peux-tu nous expliquer comment le groupe Myrath s’est monté ? En Tunisie la tendance n’aide pas forcément, pour autant que je sache, ce style musical. Avez-vous rencontré plus de difficultés que d’autres groupes, finalement ?

Malek : Tout est plus difficile en Tunisie . Tout d’abord, il est compliqué de trouver de bons instruments de musique et de bon musiciens. Nous avons commencé le groupe pour s’amuser et avons commencé à faire des reprises des groupes dont on était fans.
Plus tard, vers l’âge de 16 ans, nous avons décidé de faire nos propres compositions.
Nous avons ensuite rencontré notre producteur Kevin Codfert lors d’un concert en première partie de Adagio et Robert Plant à Carthage.
Kevin a décelé un potentiel dans le groupe et a poussé pas mal pour que l’on renforce les influences tunisiennes et que l’on crée notre style bien à nous.

M.net : Je dois dire que j’ai été vraiment séduit par le dernier album du groupe, Legacy, qui est sorti très tard (5 ans) après le précédent. Pourquoi autant d’attente ?

myrath_legacy

Malek : Pour plusieurs raisons. Tout d’abord, mon père est décédé de manière assez brutale. Ce dernier s’occupait du management du groupe. Ca a été extrêmement compliqué pour nous. Le moral n’était plus là, et nous n’avions plus d’inspiration. Nous sommes resté 2 ans a tout restructurer pour continuer le groupe. Nous avons mis 2 ans pour faire l’album, c’est long, mais quelque part cet album demandait d’être novateur et très travaillé. Nous avons passé beaucoup de temps sur la composition, les arrangements, mais aussi sur l’enregistrement de toutes les parties orchestrales. Nous avons la chance de travailler avec les meilleurs violonistes de tunisie, qui s’exprime sur l’intégralité de l’album.

M.net : Comment s’est passé le processus créatif autour de cet héritage (traduction littérale de Legacy) ? Qui écrit, qui compose ? Et quelles ont été les inspirations autour de cet album ?

Malek : La trame principale a été essentiellement composée par Elyes et Kevin. Nous avons ensuite rajouté notre savoir faire pour trouver des riffs et construire de vrais morceaux autour de cette trame. Tout le monde dans le groupe participe au processus créatif, et c’est ça je pense qui fait qu’on arrive à sortir des idées différentes.

Concernant les paroles, pour la première fois nous avons fait appel à 2 paroliers : Aymen Jaouadi, parolier historique du groupe, et Perrine-perez fuentes, qui travaillent avec nous depuis un certain temps et qui a également réalisé la pochette. Aymen et Perrine ont aussi perdu leur père de manière brutale, et ils ont exprimé l’envie d’ecrire sur la perte d’un proche, mais aussi sur l’héritage post revolution, sur les relations amoureuse. Il y a aussi un petit clin d’œil à Game of Throne avec la chanson « The Unburn’t »

M.net : Legacy a vraiment su me surprendre du fait des sonorités qui se mêlent, proposant quelque chose que j’ai trouvé vraiment novateur. Etait-ce vraiment une volonté de la part du groupe de se démarquer en mixant les influences ? Et comment le public a-t-il reçu cela de prime abord ?

Malek : Le mixage des sonorités à toujours fait partie de Myrath. Cependant techniquement et au niveau du son il est compliqué de mélanger des batteries métal avec des percussions orientales, ou encore des violons arabes (avec des quarts de ton) et les guitares électriques.

Cela fait maintenant 7 ans qu’on travaille à mélanger ces sonorités pour proposer quelque chose de diffèrent au public. Legacy a été composé dans la ligné des précédents albums avec un travail plus poussé sur les arrangements orchestraux

M.net : Le clip du titre Believer est d’excellente qualité. Comment s’est déroulé le tournage ? Et est-ce le groupe qui a imaginé ce scénario inspiré de Prince of Persia ?

Malek : Nous voulions depuis longtemps faire un clip bien produit, exprimant clairement en images le mélange métal oriental de notre musique. Nous savions qu’un clip professionnel, avec beaucoup de postproduction 3D coûte de l’argent, c’est pour ça qu’on a fait appel à nos fans à travers une campagne de crowdfunding pour lever les fond nécessaires pour réaliser cette vidéo.

Contre toute attente nous avons dépassé les objectifs et avons pu prendre nos billets en direction de la Serbie pour travailler avec la team I-CODE (qui a aussi réalisé la plus part des clips de Kamelot et de plusieurs groupes metal)

Le tournage s’est fait dans un grand hangar, tapissé de sable, dont les murs étaient recouverts de chroma key (fond bleu pour incrustation 3D)

50 personnes ont travaillé avec nous, dont une équipe de quatre experts de la 3D pendant 2 mois.

Le résultat est absolument hallucinant, et nous avons été bluffés le jour où nous avons reçu le premier montage

M.net : Parlons un peu concerts. Quelles sont vos prochaines dates ? Des festivals de prévus ?

Malek : Le prochain concert sera le 23 juin au divan du monde, pour notre première fois en tête d’affiche à paris. Nous avons ensuite quelques festivals en cours de négociation pour cet été et une tournée en septembre, toujours en tête d’affiche qui est entrain de se monter.

M.net : Es-tu lecteur ? Si oui quel type de livres ? Des jeux de rôle également ?

Malek : Pour être honnête, je travailles plus ma guitare que ce que je lis des livres 😉 cependant je joue à pas mal de jeux en ligne et particulièrement WOW depuis quelques années.

M.net : Merci d’avoir pris le temps de répondre à ces questions. J’espère vous voir en live lors de votre prochain passage à Paris et pouvoir profiter de l’excellent son de Myrath. A très bientôt donc !

Malek : Merci à vous pour cette interview et nous espérons vous voir sur nos prochaines dates