Ecran de jeu – Supplément au jeu Ryuutama

Ecran RyuutamaDouble nationalité

Ryuutama – les Œufs des Dragons est un jeu de rôle japonais émulant avec brio les principes de certains role-playing games informatiques nippons. C’est grâce à l’éditeur nouveau-venu Lapin Marteau que cette curiosité au doux parfum du studio Ghibli trouva son chemin jusqu’en France – dans une fort jolie édition dont eMaginarock a déjà vanté tous les mérites.

Il était à noter que le livre de base comportait déjà divers ajouts exclusifs à sa version française : notamment des conseils pour bien s’approprier ce jeu (qui peut dérouter de prime abord) et une campagne inédite. Traversées prolonge cet effort d’offrir aux joueurs français du matériel inédit – dont notamment un écran, l’accessoire indispensable de tout bon meneur de jeu qui se respecte !

Fresque

Œuvre de l’illustrateur Gotto, ce paravent (en trois volets de carton souple) est une franche réussite qui parvient à restituer pleinement l’ambiance de Ryuutama. Design, couleurs, mise en scène : tout est raccord avec ce que ce jeu offre en terme de ressenti et d’atmosphère.

On y voit ainsi un groupe de cinq voyageurs entamer ce qui est sans doute le début de leur voyage, quittant une cité pour s’aventurer dans une forêt aux multiples dangers (dont les tours pendables de quelques gobelins-chats facétieux) – tandis qu’aux quatre coins de l’écran, les différents types de dragons observent la scène et que juste au-dessus, l’homme-dragon commence à consigner ses notes.

L’illustration est réellement admirable. Non seulement sur le plan technique, avec ses couleurs acidulées et ses joyeux personnages mais également du point de vue de la restitution de l’esprit du jeu. Cet écran est en fait « mignon » – difficile de trouver un meilleur terme pour le décrire.  Il plongera donc à coup sûr les joueurs dans l’humeur adéquate pour une bonne partie de Ryuutama.

Le verso du paravent, quant à lui, offre au meneur de jeu divers tableaux et rappels de règles, comme il est de coutume. Le livre de base étant déjà un modèle de didactisme, il n’y avait donc qu’à reprendre sa fort pratique mise en page pour faire de l’écran une aide de jeu idéale en cours de partie.

Fourre-tout

Le livret qui accompagne l’écran offre divers textes permettant d’élargir les possibilités de création à la fois pour les joueurs et le meneur de jeu.

Une aide de jeu permet par exemple d’interpréter des gobelins-chatons, une race particulière pouvant se joindre à un groupe de voyageurs et y apporter une certaine variété. Toutes les règles pour gérer ce type de personnage sont bien entendu fournies.

Puis quatre nouvelles classes sont offertes. Le dresseur sait dompter divers animaux, s’en faire obéir et même les invoquer au besoin. Vivant habituellement à l’écart de ses semblables, l’ermite peut à l’occasion rejoindre un groupe dont il fait bénéficier de sa sagesse – parfois teintée d’un grain de folie. Le météomancien est spécialisé dans la connaissance du climat, qu’il peut prédire dans une certaine mesure : un talent des plus utiles dans un jeu comme Ryuutama ! Enfin le navigateur passe sa vie en mer et sait manœuvrer les bateaux pour aller à la découverte de l’inconnu.

Le livret se conclut finalement sur des tables de rencontres aléatoires dédiées à chacun des types d’homme-dragon : de quoi agrémenter un voyage et pourquoi pas, donner le point de départ d’une aventure entière.

Par-delà les mers…

La plus grosse partie du livret – qui justifie son titre Traversées – est consacrée à la navigation. En effet, puisque Ryuutama est centré sur le voyage, il est inévitable que tôt ou tard les personnages aient à traverser une étendue d’eau. Ces textes offrent toutes les règles pour gérer cela : de nouveaux paysages maritimes (avec leurs dangers), les tests à faire quand on voyage sur l’eau, les différents périls auxquels la vie sur un bateau expose les personnages, les divers types de navires et comment les personnaliser, le combat naval (abordage, poursuite, tir…) et diverses idées pour intégrer un périple en mer à la campagne en cours. Sans compter la nouvelle classe de navigateur déjà présentée – qui trouve ici une pleine utilité.

Cette grosse aide de jeu est une excellente idée qui renvoie directement à des œuvres comme Zelda – the Windwaker ou le fameux manga One Piece. Les aventures maritimes permettent de renouveler l’approche même du concept de voyage en y introduisant de nouveaux éléments ludiques et narratifs, propres à faire créer au meneur de jeu de nombreux scénarios.

À l’abordage !

Si vous aviez déjà craqué pour Ryuutama (et il n’y a vraiment aucune raison pour que ce ne soit pas le cas, au vu de la qualité du jeu), alors pourquoi ne pas prolonger le plaisir avec Traversées ?

L’écran à lui tout seul justifie l’achat de ce supplément, et de plus le livret fournit de quoi renouveler le plaisir des parties et lancer une campagne dans une direction inédite. Il n’y a donc pas à hésiter une seconde !

Traversées
Un supplément au jeu Ryuutama – les Œufs des Dragons  édité par Lapin Marteau
Livret de 32 pages accompagné d’un écran souple trois volets
20 €

Romain D'Huissier

Romain D'Huissier

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.