Genesia – L’intégrale – Alexandre Malagoli

genesiaLes Chroniques Pourpres sont parues de 2003 à 2006 chez Bragelonne. Déjà 10 ans, mais la lecture en reste toujours aussi agréable et l’on plonge avec autant de  plaisir dans ce monde tourmenté de Genesia.

J’ai l’intégrale en main et l’ouvrage est agréable à regarder. L’illustration de Pascal Quidault représente une magnifique poignée d’épée qui donne envie d’ouvrir le livre et de plonger à l’intérieur des pages. Un petit tour par la quatrième, et je vous livre mes impressions toutes fraîches au sortir de ma lecture :

Ewan, un jeune berger sans histoires, se retrouve sur les routes après que les inquisiteurs aient rasé son paisible village du royaume d’Orlande. Caessia, princesse de Tireldi, connaît les mêmes péripéties lorsqu’elle fuit sa maison pour échapper à un mariage arrangé. L’ombre des Anciens Rois semble se refermer sur eux tandis qu’Evan et Caessia s’efforcent d’échapper aux ennemis lancés à leurs trousses, ainsi qu’à la magie qui les harcèle. Leur destin est lié à Sorcelame, l’épée envoûtée, tout comme l’avenir entier de Genesia. »

Pour ceux qui ne connaissent pas l’intrigue, l’accroche est alléchante et donne une bonne idée de ce qui attend le lecteur au fil des chapitres. Le déroulé de l’intrigue est mené sur un rythme accéléré. Nos héros n’ont guère de moments de pause et sont en permanence confrontés à une lutte sans merci pour leur survie. Un de mes points préférés de l’ouvrage est le choix de ces deux héros complètement décalés et que les évènements vont obliger à prendre des chemins bien éloignés de leurs aspirations. Ewan,  durant quasiment toute l’histoire, reste un adolescent mal dans sa peau et prêt à déclencher toutes les catastrophes pour le seul plaisir de justement les déclencher (même s’il doit le regretter par la suite). Caessia, va, quant à elle, passer d’un extrême à l’autre et rompre avec toutes ses attaches et tout ce qui la rattache à son statut de princesse héritière. Bien entendu, l’amour avec un grand A ne sera pas absent de l’intrigue avec un chassé-croisé à trois puis quatre qui ne manque pas de saveur.

Ce roman est plein d’humour et de tendresse. Les personnages évoluent au fil de l’histoire, et ce n’est pas toujours dans le sens que l’on attendait. Ils prennent de la profondeur au fil des pages et l’univers de Genesia se dessine sous nos yeux avec de plus en plus de précision.

L’un des avantages de cette parution en intégrale est que nous pouvons en supplément profiter d’un quatrième tome inédit et d’une nouvelle parue dans Fantasy 206. En dehors de l’avantage financier (quatre tomes plus une nouvelle pour 25€, qui dit mieux?), cette intégrale permet au lecteur de ne pas attendre pour connaître la suite : l’immersion prolongée dans l’ouvrage permet d’assurer une continuité, mais surtout de ne pas laisser retomber l’intérêt que l’on ressent envers nos héros.

En conclusion, je dirai que Sorcelame n’a pas pris une ride et que le talent d’Alexandre Malagoli continue d’en faire l’un des piliers de la fantasy française en concurrence directe avec les plus grands Anglo-saxons.

 

Genesia – L’intégrale
Alexandre Malagoli

Illustrateur : Pascal Quidault
Bragelonne

25 €

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *