Man of Steel

man_of_steelUn petit garçon découvre qu’il possède des pouvoirs surnaturels et qu’il n’est pas né sur la Terre. Plus tard, il s’engage dans un périple afin de comprendre d’où il vient et pourquoi il a été envoyé sur notre planète. Mais il devra devenir un héros s’il veut sauver le monde de la destruction totale et incarner l’espoir pour toute l’humanité…

Superman va devoir affronter deux autres survivants de la planète Krypton, le redoutable Général Zod, et Faora, son partenaire.

Zack Snyder fait son grand retour après Sucker Punch en surfant sur la vague des super-héros. Si le film est descendu un peu partout pour de mauvaises raisons, on pourra cependant reprocher la patte de Nolan trop présente et celle de Snyder trop manquante.

Le film est clairement divisé en deux parties : la présentation de Krypton et celle de Clark Kent puis le combat pour sauver le monde du Général Zod. La première partie présente vraiment bien l’histoire et la mythologie de Krypton. Pour ceux qui connaissent peu le personnage de Superman (comme moi), ces rappels sont judicieux. On découvre un Superman effacé, ne trouvant pas sa place dans le monde et préférant ne pas utiliser ses pouvoirs comme son père adoptif le lui a rabâché toute son enfance. Si la figure du père incarnée par Russell Crowe est forte et impressionnante, celle incarnée par Kevin Costner l’est beaucoup moins. L’acteur a perdu de sa superbe et fait pâle figure à côté d’un Crowe touchant et puissant.

père Superman

La présentation de Krypton est simple, mais claire et permet de situer rapidement les origines de Superman, mais aussi les motivations de la vengeance du Général Zod. Cela amène ensuite un méchant tout à fait cohérent que j’ai trouvé plutôt touchant, car pas bêtement méchant par nature. Ses motivations, comme celle d’un Dark Vador, sont pour le moins honorables, mais sa façon d’agir est carrément discutable.

general zod

Au final, la première partie est un peu plus molle que la seconde. Le réalisme de l’univers est poussé à l’extrême ce qui rend le personnage de Superman un peu trop à l’écart de son propre film. Cependant, cela permet très rapidement un attachement et une identification en ce jeune homme perdu et pas encore maître de ses pouvoirs. Henry Cavill est parfait dans le rôle : il ne surjoue pas et fait passer son personnage avant lui-même. Ainsi, on se retrouve face un Superman sobre et tranquille malgré un costume qui définitivement ne passe pas (contrairement à Batman).

Man-of-Steel-Clark-Kent-Fortress-of-Solitude-Superman-Henry-Cavill

Face à lui, Amy Adams ne tient pas la forme et gâche le scénario. Leur bluette sans intérêt est mal gérée et ne fonctionne pas. Lois se retrouve toujours mise en avant au mauvais moment et vient plomber le rythme de l’histoire. La différence d’âge des deux acteurs est beaucoup trop marquée pour faire croire à une belle romance. L’actrice n’est pas à sa place et reste bien plus convaincante dans des rôles comme Giselle dans Il était une fois.

21010266_20130604165011276.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx

La seconde partie du film est plus décapante avec l’attaque du Général Zod dans les grandes villes du monde. Explosions et grosses bagarres sont au rendez-vous. Ça bouge, ça tape, c’est dynamique et bien orchestré, mais au bout d’un moment les explosions sont en trop. Il manque des moments de pause pour raffermir les motivations de chacun.

Les vaisseaux de Krypton sont très sympathiques : la marque alien est bien présente avec des vaisseaux grouillants aux attitudes d’insectes – une jolie métaphore de l’invasion terrestre. Il y a à la fois quelque chose de fascinant et de désagréable dans ces machines !

Man-of-Steel-Official-Trailer-3-HD-1-3500

Visuellement, le film est réussi avec de très beaux effets et de belles ambiances lumineuses.

destruction-of-krypton-man-of-steel

Ma préférence va au vaisseau avec lequel s’est échoué Kal-El sur Terre lorsqu’il était bébé.

1369499283_Man-of-Steel-Prequel-Comic-Answers-Some-Big-Questions_4

L’orchestration d’Hans Zimmer est à la hauteur du compositeur avec pour une fois, un peu plus d’originalité qu’à son habitude. On découvre une musique bien travaillée avec un thème principal émouvant et de belles ambiances sonores. Tout est juste et bien dosé.

CONCLUSION

Man of Steel est un film de super-héros divertissant, mais moins pertinent qu’un Batman. On regrettera amèrement le manque de folie de Snyder, qui a été gommée. Le parallèle avec les films de Nolan est immédiat, mais dommageable, car les deux réalisateurs n’ont pas le même univers. Ici, Snyder n’a pas imposé son style habituel et l’originalité du film s’en ressent. On est certes diverti, mais le film ne restera certainement pas dans les mémoires. De là à déplorer sa qualité….

Man of Steel
de Zack Snyder
avec Henry Cavill, Amy Adams, Michael Shannon, Russell Crowe, Kevin Costner
produit par Christopher Nolan
Warner Bros

One thought on “Man of Steel

  1. Snyder veut trop en faire, nous en mettre plein la vue et cette volonté le dessert sur certaines scènes à l’image des Transformers ou des films de Roland Emmerich qui abolissent le mot « subtilité » dans les scènes d’action. C’est dommage venant de la part du réalisateur qui a probablement le plus innové d’un point de vue visuel ces dernières années.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *