La porte des limbesSi la fin du XIXe siècle et le Paris Haussmannien vous attirent, si la peinture des « symbolistes » vous ensorcèle, si vous êtes un fan de vampires psychiques, d’anges déchus, d’extraterrestres perdus sur Terre, alors ce superbe roman d’Erik Wietzel a été écrit pour vous.

L’auteur nous entraîne dans un Paris post-Commune sombre, noir et hanté par ces artistes férus d’occultisme, et prêts à toutes les expériences pour arriver à transcender leur art et à coucher sur leurs toiles ou leurs écrits les résultats d’expériences oniriques. Erik Wietzel nous dépeint avec saveur cette ambiance très particulière et nous entraîne dans un tourbillon d’expériences plus décalées les unes que les autres.

Le petit cercle d’artistes qui se sont rassemblés autour de ce Jan  van der Denckell, spirite renommé, mais qui semble également être bien autre chose, va être confronté à la renaissance d’une entité bien mystérieuse. Confronté aux esprits morts, notre petit groupe va avoir des réactions très différentes. Aurélien va devenir l’instrument de cette entité qui veut à tout prix revenir de son long sommeil. Quel est le but de cette entité et de ces autres mystérieux personnages vivant soit aux Amériques, soit dans les sépultures de l’Égypte Antique ?

Que va devenir Valère, cet autre peintre qui va mourir dans un attentat perpétré par une mystérieuse association, qui s’intéresse de bien près aux travaux d’un savant bizarroïde ?

Qui sont ces mystérieux nephelims et selenims qui s’affrontent en permanence et qui semblent jouir d’une longévité affolante ?

Ce roman se déguste page après page, et de l’entrée au dessert, on est agréablement surpris par une avalanche de nouvelles sensations inédites. Erik Wietzel rend vivant un Paris envahi par des entités mystérieuses, vivant reflets des peurs engendrées par la guerre de 1870 et la Commune. On sent que les acteurs de l’histoire sont à l’aulne des leurs contemporains, vivant dans un  monde si déprimant que la seule chance de pouvoir avancer est de se projeter dans un monde où le psychique prend l’avantage sur le physique.

Cela aura été, pour moi, un grand moment que de suivre cette histoire et de me plonger dans cette fin de siècle tourmentée, mais si riche de promesses. Suivez-moi sur cette route et vous ne regretterez pas votre voyage.

 

La Porte des Limbes
Auteur : Erik Wietzel

Illustrateur : Aurélien Police
Mnémos

18 €