Le comics français a des choses sympathiques a proposer, et c’est notamment le cas de ce projet sorti il y a maintenant quelques temps, sur crowdfunding : Rockpleaser. Un auteur et dessinateur français, un groupe de rock parisien nommé Jades et c’est parti pour une aventure déjantée.

Des démons, des sorcières et autres monstres, du Rock, des flammes et bien sûr… des serpents. Ce qui a juste l’air d’un simple concert pour les Rockeuses de JADES pourrait être bien plus !

Lors de leur entrée sur scène les quatre musiciennes vont être transportées dans un monde de Rock où la musique peut être une arme ! Leur route ne sera pas facile au milieu des créatures qui les attendent et “It’s a long way to the top, if you want Rock’n’roll” mais si ce n’est pas la mort qui les trouve alors ce sera la gloire !

Le scénario de ce comics est finalement assez simple : les quatre filles se retrouvent projetées dans un univers fantastique, où leurs instruments peuvent servir d’armes contre des monstres. Assez classique dans le principe mais néanmoins très rafraîchissant. A aucun moment on ne s’ennuie au fil des 48 pages de cet album. L’histoire avance à son rythme, et le lecteur de prend au jeu de l’aventure du quatuor.

Le dessin est totalement dans la veine du comics avec un trait affirmé, et un sens des proportions propre à ce type de graphisme. Les couleurs sont vives, l’ensemble est très dynamique et cela se lit sans aucune difficulté.  Les dialogues ajoutent un peu de sel car on sent que l’auteur a cherché à rendre la complicité du quatuor.

Rockpleaser est un très sympathique projet qui mérité d’être encore plus connu qu’il ne l’est. Il prend un schéma classique pour le sortir des sentiers battus et le rafraîchir. Seul bémol ici : le second tome n’est pas encore sorti et c’est bien trop court !

Thomas Riquet

Thomas Riquet

Passionné de cultures alternatives, Thomas dirige eMaginarock depuis 2008. Editeur, photographe, anthologiste, graphiste... ses casquettes ont été nombreuses dans sa vie, un peu comme un chapelier fou, mais avec toujours une ligne directrice qui s'est dégagée : faire découvrir les univers qu'il aime aux autres.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.