Accueil / Musique / Métal / Parad1gm – Parad1gm
Bannière Institut de la Musique

Parad1gm – Parad1gm

Les parisiens de Parad1gm sortent en ce début d’année leur premier album, mélange de rock progressif, d’une touche de metal et d’électro, combiné à une voix rauque, autant d’éléments. Formé initialement par d’anciens membres de Spirited, ce groupe propose une ambiance de SF sombre et inquiétante qui est des plus inspirantes.

Scars Of Life ouvre l’album et dès les premiers riffs on plane aux côtés du groupe au rythme de leurs riffs. Clairement on est dans du bon son, les alternances se font bien même si j’ai, sur le principe, un peu de mal avec la voix de Farès de prime abord mais cela devrait s’arranger par la suite… Et c’est justement le cas avec Reason qui se fait plus complet à mon sens, plus ardu dans son aspect metal et j’ai franchement apprécié. Qalbik débute avec de l’électro pure très saccadée et robotique, et très vite on se retrouve emporté dans un univers de science-fiction. Pour le coup l’alchimie fonctionne parfaitement. Buried prend des dimensions purement spatiales avec une envolée musicale intéressante avant de sombrer dans des affres metal des plus appréciables, où les guitares ajoutent une lourdeur bienvenue. On commence même à discerner les prémices de quelque chose d’épique. From The Other Side vient ensuite ajouter une petite tendance à la douceur avec toujours cette ambiance gérée de main de maître par la guitare.

Black Feather balance directement l’auditeur dans la seconde moitié de l’album de manière rythmée et inquiétante. Prenant le contrepied de la piste précédente elle devient proprement sombre et je dois dire que j’ai adoré. Host est une piste de transition à tendance robotique qui passe franchement plutôt pas mal à l’oreille. Et c’est Haunted qui prend la suite avec ses intonations très dark, emplies d’une forme de déséspoir plutôt appréciable. Haven et Burden concluent le CD en restant dans la même veine que ce que le groupe nous a fait découvrir depuis le début. Et plus les pistes passent plus j’ai été convaincu de la grande qualité de celui-ci.

Parad1gm est un album dans lequel j’ai eu du mal à rentrer de prime abord mais après plusieurs écoutes j’ai clairement été séduit par l’ensemble à la voix musical et vocal proposé par le groupe. Je suis en tous cas curieux de voir comment ils parviendront à retranscrire cet univers sur scène !

Parad1gm
Parad1gm
2019

Eldricht Tales

A propos de Thomas Riquet

Passionné de littératures de l'imaginaire il cherche à faire partager sa passion au plus grand nombre à travers ses chroniques et le site. Depuis 2011 il est également anthologiste et directeur de la collection Reflets d'Ailleurs (Fantasy) des Editions Asgard, sous son vrai nom. Ce faisant il assure également la direction littéraire d'anthologie lorsque tous ses boulots lui en laissent le temps, ce qui arrive trop rarement à son goût..

Lisez aussi

Le Bal des Enragés – La Cigale – 04/05/2019

Tagada Jones – La Cigale – 04/05/2019

2 commentaires

  1. Coïncidence: je viens de le chroniquer également aujourd’hui.

    Je l’ai trouvé très sympa, surtout pour un premier album, même s’il a aussi les défauts d’un premier album (notamment une prod un peu mouaibof).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *