Home / Musique / Métal / Valkyries of a Modern Time – Beneath My Sins

Valkyries of a Modern Time – Beneath My Sins

Pour ceux qui ne connaissent pas Beneath My Sins, rassurez-vous c’est tout à fait normal. Il s’agit d’un projet monté par certains musiciens d’Evolvent suite à l’arrêt de ce combo. Je m’attendais donc à retrouver ce métal symphonique très lyrique mais s’appuyant sur de bonnes bases métal, comme ce qu’Evolvent avait l’habitude de produire, notamment grâce au fait que la chanteuse, Emma, a co-fondé ce nouveau groupe. Eh bien figurez-vous que j’ai pris une grosse claque : on retrouve la patte Evolvent en effet mais en bien mieux ! Suivez-moi donc dans cet univers de Valkyries of Modern Times vraiment impressionnant de qualité.

Une fois passé la sublime pochette, très poétique, l’album débute sur Spread Your Wings, entièrement instrumental et parfaitement bien construit au niveau des arrangements. Cela nous permet de plonger dans l’univers du groupe de manière douce. Puis les riffs de From The Flames, morceau révélé depuis longtemps d’ailleurs par le groupe via un clip, débarquent dans nos oreilles. La composition de départ est relativement simple, enlevée et vraiment bien jouée. La voix d’Emma vient se poser par-dessus de manière à la fois élégante et puissante. Rien à redire, les fans de métal sympho seront ravis. Losing You Again donne une part plus importante aux claviers, et surtout la rythmique change totalement, le refrain prend presque la forme d’une comptine pour enfant sur laquelle on pose une voix lyrique. C’est vraiment intéressant de voir que le groupe a su ne pas rester dans la veine de ces deux premiers morceaux et proposer des choses qui le font sortir de ses habitudes. L’usage de chœurs est également très bien amené.

Arrive alors ce que je considère, à mes oreilles comme la pépite de cte album : The Beauty and the Witch. La participation d’Effy Stones sublime purement et simplement le morceau. Après une intro très métal et une première part de chant « classique » pour Emma, la voix d’Effy, très rap se pose par-dessus. Pure révélation : la voix des deux femmes se complète juste à merveille et propose quelque chose de vraiment intéressant. La composition d’ensemble m’a vraiment emballé, donc comme vous le sentez bien en lisant ces mots : j’ai adoré, purement et simplement ! Viennent ensuite Broken Pieces et Dream Shall Be Lived. Le premier morceau est beaucoup plus calme, posé, aérien, tandis que le second revient aux bases et propose un métal sympho de qualité, mâtiné d’une pointe de pagan, donnant un mélange vraiment intéressant.

Endangered démarre la seconde partie de l’album avec une basse très présente et du gros son, bien posé, My Rules continue également en posant son métal bien senti dans les oreilles de l’auditeur. You Weren’t There vient ensuite et c’est à nouveau une claque : l’utilisation de plusieurs voix et de choeurs, comme le fait Beneath My Sins donne un résultat vraiment immersif. L’album se termine sur Fly Raven Fly ! et Longing Is Still Alive. Sur la première piste on retrouve une ballade qui gagne en ampleur au fil des secondes pour devenir vraiment épique. La conclusion de cet album se fait comme tout le reste : de manière professionnelle avec un excellent morceau très aérien à nouveau, bien placé en fin d’album et qui conclue merveilleuse un ensemble hétéroclite mais parfaitement cohérent.

Avec ce premier album Beneath My Sins démontrent que depuis Evolvent ils ont appris à faire autre chose que du « métal sympho classique », à sortir de leurs bases et à tenter de proposer quelque chose d’innovant. Et ça marche ! J’ai vraiment adhéré à l’ensemble de l’album. Une très belle réussite, qui augure les meilleures choses pour la suite de la carrière de ce groupe à suivre de la scène métal parisienne.

Valkyries of a Modern Time
Beneath My Sins
Painted Bass Records
2017

About Thomas Riquet

Passionné de littératures de l'imaginaire il cherche à faire partager sa passion au plus grand nombre à travers ses chroniques et le site. Depuis 2011 il est également anthologiste et directeur de la collection Reflets d'Ailleurs (Fantasy) des Editions Asgard, sous son vrai nom. Ce faisant il assure également la direction littéraire d'anthologie lorsque tous ses boulots lui en laissent le temps, ce qui arrive trop rarement à son goût..

Check Also

Generation Goodbye, Dynamite Nights – Kissin’ Dynamite

Du Hard Rock dans ton salon ! C’est plutôt une bonne intro’ au premier album …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *