Home / Musique / Métal / The Engine Cries – Superscream

The Engine Cries – Superscream

On débute la semaine avec un petit album signé par les français de Superscream. À la fois OVNI musical, inspiré et inspirant, vous devriez sans peine vous plonger dans cet univers métal aux multiples références et vous laisser porter par l’ensemble.

La pochette est extra avec cette machine étonnante et cette illustration à la fois lumineuse et très bien trouvée. On entame l’écoute avec Cuobozors’ Gossips, un sympathique instru qui nous présente un par un chaque instrument le tout sur une mélodie particulièrement agréable à l’oreille. Manière de faire que j’ai réellement apprécié. S’ensuit Evil Cream et ses riffs appuyés qui nous font entrer dans le vif du sujet avec délicatesse. La voix du chanteur plus particulièrement propose une ambiance vocale intéressante une fois combinée à la musique. The Engine Cries (Superscreamrise) débute avec des rythmes étonnamment orientaux avant que le rock ne vienne prendre son ampleur sur les ailes des guitares. Pandora et Velvet Cigarette poursuivent la ballade dans l’univers du groupe. La première pose une ambiance prenante avec des guitares lourdes tandis que la seconde invite à des rythmes beaucoup plus rapides et enlevés. On arrive à la moitié de l’album et pour l’instant je suis comme face à une boîte de chocolats : tous sont bons et appétissants mais on ne sait pas lequel on préfère. Dur dilemme, non ?

 

Your Necklace of Bites entame la seconde partie du CD et à nouveau c’est encore un autre univers qui nous est proposé. Plus sombre, il met en avant la voix du chanteur de fort belle manière sur une ballade rock parfaitement maîtrisée. Ways Out,Where is my Mom ou encore Metal Builders continuent l’aventure chacune sur un style légèrement différent tout en respectant la qualité générale de la musique proposée par le groupe. C’est de bout en bout de l’excellent travail. On conclue l’album sur Insane God, conclusion parfaite à ce melting pot musical parfaitement maîtrisé qui nous démontre une dernière fois à la fois les talents de composition et de réalisation du groupe.

Avec ce The Engine Cries Superscream nous invite à un voyage dans leur univers que l’on ne regrette absolument pas. Des morceaux longs et bien composés, un chanteur qui sait ce qu’il fait, tout comme ses musiciens qui démontrent a de nombreuses reprises leur talent, bref tout est impeccable de bout en bout. Jetez-y une oreille vous pourriez bien être convaincus !

The Engine Cries
Superscream
2017

About Thomas Riquet

Passionné de littératures de l'imaginaire il cherche à faire partager sa passion au plus grand nombre à travers ses chroniques et le site. Depuis 2011 il est également anthologiste et directeur de la collection Reflets d'Ailleurs (Fantasy) des Editions Asgard, sous son vrai nom. Ce faisant il assure également la direction littéraire d'anthologie lorsque tous ses boulots lui en laissent le temps, ce qui arrive trop rarement à son goût..

Check Also

The 13th Hour – Onirik Illusion

  Quelques années après leur démo éponyme Onirik Illusion (sortie en 2008), le sextet parisien revient …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *