Accueil / Musique / Métal / Passing The Nekromanteion – Arkhon Infaustus

Passing The Nekromanteion – Arkhon Infaustus

Les blackeux de Arkhon Infaustus reviennent à leur public avec un nouvel album, intitulé Passing The Nekromanteion. Dès le titre l’ambiance est posée : du gros black ambiant comme on aime, bien sombre. Plongez à ma suite dans l’ambiance sombre, gothique de ce groupe qui gagne très clairement à être connu.

Amphessatamine Nexion est la première longue piste de l’album (sept minutes), et même si l’on ne comprend pas le titre on voit vite que le groupe sait comment nous envoyer du gros son bien saturé dans les oreilles. L’alternance des rythmes et des structures montre, s’il en est encore besoin, que le black metal est très loin d’être une musique simple et qu’elle met les musiciens à rude épreuve. Un excellent morceau, typique du black mais doté d’une réalisation au poil. The Precipice Where Souls Slither vient ensuite perpétuer cette ambiance glauque et inquiétante qui se dégage du son de l’album. Pus rageur que le précédent, mais également plus long, on retrouve une ambiance proche de celle que l’on peut imaginer à proximité du puits des âmes. Une excellente réussite vraiment immersive qui a su plonger dans l’univers du groupe.

Yesh Li El Yadi entame, déjà, la seconde moitié de la galette. Toujours aussi ambiante la musique devient presque délicieusement entêtante et même si je n’ai rien compris aux paroles (comme bien souvent dans le black), je ne peux que reconnaître le talent du chanteur. Et on termine sur Corrupted Epignosis, piste de plus de dix minutes, qui conclue merveilleusement cet album en proposant un son à la fois ambiant, prenant et entêtant. Le meilleur de ce que peut proposer Arkhon Infaustus en quelques minutes.

Pour le coup je suis vraiment curieux de voir ce que le groupe peut donner sur scène car au vu de la technicité du son qu’ils proposent sur ce Passing The Nekromanteion cela doit donner une ambiance finalement assez folle dans la salle. Le fait est que, même si je suis très loin d’être le plus grand fan de Black, je sais reconnaître quand un groupe assure, et là c’est bel et bien le cas, et de belle manière en plus !

Passing The Nekromanteion
Arkhon Infaustus
Les Acteurs de l’Ombre
2017

Eldricht Tales

A propos de Thomas Riquet

Passionné de littératures de l'imaginaire il cherche à faire partager sa passion au plus grand nombre à travers ses chroniques et le site. Depuis 2011 il est également anthologiste et directeur de la collection Reflets d'Ailleurs (Fantasy) des Editions Asgard, sous son vrai nom. Ce faisant il assure également la direction littéraire d'anthologie lorsque tous ses boulots lui en laissent le temps, ce qui arrive trop rarement à son goût..

Lisez aussi

Exile amongst the ruins – Primordial

  Exile amongst the ruins est le dernier album de Primordial, un groupe de pagan …

Entretien avec Dédo et Antoine Schoumsky de Princesses Leya

Les Princesses Leya se produisent bientôt à Paris, et après les avoir découverts au Kave …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *