Accueil / Mordre n’est pas jouer – Les Vampires de Chicago T3 – Chloe Neill

Mordre n’est pas jouer – Les Vampires de Chicago T3 – Chloe Neill

Les Vampires de Chicago fait partie de ces séries de bit-lit estivales que Milady lance chaque année et qui s’avèrent être des succès.  Les aventures de Merit ont su me séduire dans deux romans, mais la série ne risque-t-elle pas de s’essouffler au fil du temps ? La réponse dans cette chronique.

La couverture est du même acabit que celle des précédents opus avec le personnage central et son katana, dans une position différente. Toutefois, cela s’avère un peu lassant d’avoir sans cesse des couvertures presque identiques avec comme changement majeur la couleur d’ensemble. Mais bon, cela crée tout de même un effet d’ensemble assez intéressant. La présentation de l’éditeur nous donne une bonne idée du contenu de ce tome :

Mon nouveau job : garde du corps d’un alpha, Gabriel Keene, l’organisateur d’une convention qui rassemble les quatre Meutes du continent, ici, à Chicago. Je suis censée le protéger… et l’espionner pour le compte d’Ethan.
Point positif : pour me préparer, ce dernier m’offre des entraînements plutôt chauds. Une fois sur le terrain, tout se complique. Quelqu’un cherche à tuer Gabriel.
Métamorphe ou non, quand on me confie une mission, je fais tout pour la mener à bien. Et sur ce coup-là, je vais avoir besoin d’aide. Mais la tension monte entre les surnats…

Troisième opus, et pourtant, le plaisir de lecture des aventures de Merit est toujours aussi intense. C’est cela qui m’a finalement le plus surpris : je ne me suis jamais ennuyé au fil de cette lecture, et pourtant les séries au long cours ne sont pas forcément mon dada, car je trouve que peu d’auteurs sont capables de se renouveler réellement au fil des tomes. Et Choe Neill y parvient de manière presque parfaite. En effet, Merit vit des aventures de plus en plus démentielles dans l’univers de créatures surnaturelles et le lecteur peut s’attendre à être surpris, car l’auteure parvient à nous livrer une prestation scénaristique de haut vol.

La ville de Chicago a souvent été le lieu d’exploits littéraires (notamment Harry Dresden) de manière régulière, mais Chloe Neill parvient à nous faire redécouvrir la ville sous un nouvel angle, et cela n’est pas uniquement dû à la vie nocturne de l’héroïne. Le scénario, les personnages, les lieux, tout est suffisamment bien utilisé pour que personne ne s’ennuie. Le jeu de sentiments entre Merit et Ethan ne vient pas polluer l’évolution du récit, ce qui est une bonne chose, car les romans où le cœur et le sexe prennent le pas sur l’aventure sont pénibles. Or ici pas de problèmes de ce genre : l’aventure suit son cours, le lecteur lit page après page, dévore scène après scène et finalement la fin arrive trop vite.

Les Vampires de Chicago est une série de ces séries de bit-lit qui sans renouveler le genre participent à lui donner ses lettres de noblesse auprès du public. Chloe Neill est parvenue à installer Merit parmi les héroïnes de bit-lit les plus séduisantes pour le lecteur que je suis. Action, réalisme, sentiments, autant d’éléments qui font de ce troisième tome un succès certain. Cette série n’est pas près de me lasser et c’est une excellente chose. Vivement le tome 4 !

Mordre n’est pas jouer
Les Vampires de Chicago T3
Chloe Neill
Milady

7 €

À propos Thomas Riquet

Passionné de littératures de l'imaginaire il cherche à faire partager sa passion au plus grand nombre à travers ses chroniques et le site. Depuis 2011 il est également anthologiste et directeur de la collection Reflets d'Ailleurs (Fantasy) des Editions Asgard, sous son vrai nom. Ce faisant il assure également la direction littéraire d'anthologie lorsque tous ses boulots lui en laissent le temps, ce qui arrive trop rarement à son goût..

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

T.I.M.E. STORIES : Lumen Fidei

« T.I.M.E. STORIES : Lumen Fidei » N.T. 1419 : La Reconquista prend fin en ...

Watch Dragon ball super