Home / Jeux d’Ombre – Ghost Walker T1 – Christine Feehan

Jeux d’Ombre – Ghost Walker T1 – Christine Feehan

Ghost Walkers est annoncé comme l’un des plus gros blockbusters poche de Milady depuis longtemps et cela est clairement annoncé sur la quatrième de couverture : « Christine Feehan est l’auteure de bit-lit la plus vendue aux Etats-Unis. »  Le tout est écrit dans un rouge fait pour marquer l’esprit du lecteur. C’est donc avec plaisir que je me suis penché sur le cas de ce roman, me demandant ce qu’il allait en ressortir. La présentation de l’éditeur semblait nous proposer quelque chose sortant réellement de l’ordinaire et j’étais donc fort curieux de découvrir cela.

La couverture d’Anne-Claire Payet est dans la veine de ce qui se fait par ailleurs en bit-lit chez cet éditeur. J’en profite pour dire que je trouve dommage ce léger manque de créativité puisque toutes en viennent à se ressembler ces derniers temps : un visage masculin ou féminin, un fond urbain et un ou deux éléments rattachant le tout à l’imaginaire. Ici la typo du titre colle parfaitement à ce que le lecteur s’attend à trouver. Bref, en comparant les Vampires de Chicago, Ghost Walkers et Les Gardiens de l’Eternité on voit une cohérence graphique mais personnellement cela me gêne un peu d’avoir la sensation de regarder les même couverture. Par contre la présentation de l’éditeur est intéressante :

L’amour est à un battement de coeur de la peur.

Lily a mis au point une expérience conçue pour amplifier les capacités psychiques d’une unité d’élite. Mais quelque chose a mal tourné : les hommes meurent un par un, victimes d’étranges accidents. Le capitaine Ryland Miller sait qu’il est le prochain.

Désormais, il ne peut avoir confiance qu’en une seule personne : Lily. Possédant un sixième sens surnaturel, la jeune femme partage toutes les peurs du capitaine, ses soupçons et les moindres battements passionnés de son coeur… Ensemble, ils découvriront un terrible secret qu’une personne cherche à enterrer, quel que soit le prix à payer.

Difficile de dire si ce roman est à ancrer réellement dans la bit-lit. En effet par de nombreux aspects il m’a semblé lire un ouvrage d’urban-fantasy bien ancré dans le genre. Mais passons sur la taxinomie des genres, le lecteur s’en fiche, globalement, et entrons dans le vif du sujet.

Je vais commenter par un point négatif : le nombre de coquilles sur ce titre est assez impressionnant. Dès les premières pages j’ai été assailli par des fautes de français assez dérangeantes. Je ne suis pas forcément du genre à taper du poing sur la table sur ce thème mais là je dois dire que la déception a été particulièrement grande au vu de la renommée de l’éditeur. De même la traduction recèle de nombreuses lacunes et le style apparaît comme très plat. Etant donné que Christine Feehan est présentée comme une auteure vendeuse je m’attendais à de véritables surprises stylistiques, quelque chose de pêchu, mais pas du tout. Le récit est laborieusement emmené par l’auteur et cela est fort dommage.

Je dis que c’est dommage car il y a réellement d’excellentes idées dans ce roman. Le principe de la télépathie a bien sûr déjà été utilisé mais l’ensemble des développements du récit ont su satisfaire mon regard de lecteur. Le scénario est maîtrisé de bout en bout et l’on sent bien que l’auteure sait où elle veut emmener Lily et Ryland. Alors oui, la love story est évidente et parfois un peu laborieuse ais cela m’a moins choqué que dans d’autres romans de bit-lit purement axés sur les sentiments, voire la sexualité des personnages.

Il est vraiment dommage que la forme n’ait pas été au rendez-vous car ce premier tome lance vraiment un série qui propose d’excellentes choses. Je vais pousser jusqu’au tome 2 pour voir si les choses s’améliorent du point de vue stylistique. Car les amateurs d’urban-fantasy et de bit-lit ne pourront qu’être ravis de ce roman si ils se fichent des questions de style, de fautes,… Les autres rongeront leur frein en profitant d’un récit intelligent mené de main de maître.

Jeux d’Ombres
Ghost Walkers T1
Christine Feehan
Milady

8 €

About Thomas Riquet

Passionné de littératures de l’imaginaire il cherche à faire partager sa passion au plus grand nombre à travers ses chroniques et le site. Depuis 2011 il est également anthologiste et directeur de la collection Reflets d’Ailleurs (Fantasy) des Editions Asgard, sous son vrai nom.

Ce faisant il assure également la direction littéraire d’anthologie lorsque tous ses boulots lui en laissent le temps, ce qui arrive trop rarement à son goût..

Check Also

Un éclat de givre (Folio SF) – Estelle Faye

  Attention Gros coup de cœur de fin d’année. Un éclat de givre est un …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *