Accueil / Livres / Je suis la reine – Anna Starobinets

Je suis la reine – Anna Starobinets

 

Recueil de six nouvelles d’Anna Starobinets, je suis la reine est un livre plein de surprises même si il n’est pas égal sur toute la longueur.

Pourquoi Maxim un matin dit à sa maitresse d’école Je suis la reine ? Quelles sont ces règles et surtout leurs conséquences en cas de désobéissance que respecte Sacha ? Quelle est cette drôle d’histoire que s’apprête à vivre Sacha en montant dans un train ?  Accompagné de trois autres nouvelles à vous donner des frissons.

Premièrement édité chez Mirobole, je suis la reine est également disponible en poche aux éditions folio SF. La couverture proposée par Mirobole est efficace, et donne un avant-goût du contenu, celle du format poche est moins graphique, avec une scène pleine de petits détails faisant écho aux nouvelles.

Trois des six nouvelles sortent du lot, Je suis la reine qui donne son nom au roman, est une sorte de réécriture de la métamorphose de Kafka. Il s’agit d’une nouvelle qui a bénéficié d’un gros travail et qui est d’une rare efficacité. La première nouvelle, les règles, est celle qui aura su me faire frissonner, avec son ambiance particulièrement dérangeante. On notera toutefois une nouvelle assez quelconque nommée la famille, qui aurait mérité un peu de travail pour nous entrainer dans un monde angoissant.

Les personnages proposés par Anna Starobinets sont sans faute de gout. Ils sont suffisamment détaillés mais gardent toutefois leur part de mystères et d’angoisse. Le personnage de Maxim est surement le plus remarquable, l’auteur décide ici de ne pas le faire intervenir directement mais le rend omniprésent dans l’histoire par les actions et les attitudes de son entourage.

L’écriture d’Anna Starobinet est grouillante, fluide et immersive, ce qui nous plonge d’autant plus dans ce monde plein de créatures insectoïdes, et de moisissure. L’auteur utilise de nombreuses descriptions dans son procédé d’écriture, mais nous laisse une grande part de mystère dans les moments d’angoisse jouant ainsi avec le lecteur en créant un monde d’incompréhension, laissant travailler l’imagination…

Et il nécessaire de préciser qu’Anna Starobinet est la gagnante du grand prix du festival Utopiales 2016 (Nantes). Ce roman plein de surprises permet un moment d’évasion et de frissons, même si toutes les nouvelles ne sont pas au même niveau, elles restent dignes de figurer dans ce recueil. L’écriture riche d’Anna Starobinet et son univers en font une auteure à suivre de très près.

Je suis la reine
Anna Starobinets
Folio SF
Couverture de Bastien Lecouffe Deharme

Anna Starobinets sur Mythologica :
Une première chronique de « Je suis la reine » dans son édition chez Mirobole :
http://www.mythologica.net/je-suis-la-reine-et-autres-histoires-inquietantes-anna-starobinets/
Le chronique du roman « Le Vivant »
http://www.mythologica.net/le-vivant-anna-starobinets/

 

À propos Florent

Etudiant en seconde année de master biologie moléculaire et génétique, j’ai peu de temps libre mais je le passe à arpenter des mondes imaginaires, qu’ils soient remplis de magies, de tortue ou de sciences exacerbées.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

American Gods – Neil Gaiman

Je sais que cela va vous paraître incongru, mais permettez que je vous pose néanmoins ...

Watch Dragon ball super