Accueil / God of War – Matthew Stover & Robert E. Vardeman

God of War – Matthew Stover & Robert E. Vardeman

Les licences de jeux vidéos ont connu le succès chez Milady. Après Assassin’s Creed, Gears of War ou encore Dragon Age, voici venir l’un des best-sellers du genre, je veux bien entendu parler de Kratos. Quel plaisir inattendu de pouvoir découvrir les aventures du Fantôme de Sparte dans un roman aux accents de violence mythologique rare !

La couverture est tout simplement extraite du jeu et elle nous propose de découvrir directement l’univers du roman : un temple grec, un personnage aux épées sanglantes au premier plan,… Tous les éléments spécifiques du jeu vidéo sont ici représentés et la mise en page de la quatrième de couverture avec son aspect fortement hellénisant est très loin d’être déplaisant. Le texte remet simplement les choses dans leur contexte :

Explorez l’univers du jeu vidéo God of War, encensé par la critique, et replongez dans la mythologie grecque grâce aux scènes d’action spectaculaires qui ont fait son énorme succès.

Kratos est un guerrier implacable, esclave des dieux de l’Olympe.
Tourmenté par les cauchemars de son passé, le Fantôme de Sparte donnerait tout pour retrouver sa liberté. Alors qu’il va perdre espoir, les dieux lui confient la mission qui mettra fin à sa servitude. Il doit tuer Arès, le dieu de la Guerre.
Mais que peut un simple mortel face à un dieu ? Enchaîné aux terribles Lames du Chaos, guidé par la déesse Athéna et poussé par la vengeance, Kratos part en quête de la seule relique capable de tuer Arès… Une quête qui le mènera jusque dans les profondeurs du temple porté par le Titan Cronos !
Des abysses de l’Hadès au désert des Âmes Perdues, en passant par Athènes ravagée par la guerre, 
God of War permet de découvrir le jeu vidéo best-seller et la légende de Kratos sous un nouveau jour.

S’il est une chose qui est sûre, c’est que Kratos ne va pas devenir une chochotte du simple fait de voir ses aventures portées sur des pages de papier. L’action va donc être au rendez-vous et avec le Fantôme, cela promet beaucoup, beaucoup de sang. Et dès le départ, les choses sont en place : dans les 50 premières pages, on assiste à une scène de combat avec des morts-vivants et des hydres, au sein d’un cimetière de bateaux, de toute beauté. Car le talent des deux auteurs se retrouve dans l’aspect cinématographique du roman. Chaque scène est vivante, ce qui est un gros atout pour un scénario tiré d’un univers vidéo-ludique.

Dieux, Titans, monstres, sont au rendez-vous donné par Kratos sur sa route sanglante. Car pour parvenir à accomplir son destin, devenir dieu de la guerre, rien de moins, il va devoir lutter longuement.

Je ne peux que conseiller aux amateurs de jeux vidéos de se jeter sur ce roman. S’ils ont aimé le côté jouissif de God of War, ils le retrouveront sans difficultés ici. Du sang, des combats, une sensualité à peine masquée, tous les éléments visuels sont retranscrits sur le papier, pour le plus grand plaisir du lecteur. Ici ne cherchez pas de finesse, la violence est au centre de tout, le scénario n’avançant que grâce aux combats de Kratos. Mais à quand une suite, car le jeu compte plusieurs occurrences que je serais curieux de découvrir au format littéraire…

God of War
Matthew Stover & Robert E. Valdeman
Milady

7 €

À propos Thomas Riquet

Passionné de littératures de l'imaginaire il cherche à faire partager sa passion au plus grand nombre à travers ses chroniques et le site. Depuis 2011 il est également anthologiste et directeur de la collection Reflets d'Ailleurs (Fantasy) des Editions Asgard, sous son vrai nom. Ce faisant il assure également la direction littéraire d'anthologie lorsque tous ses boulots lui en laissent le temps, ce qui arrive trop rarement à son goût..

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

La stratégie Ender – Orson Scott Card

Andrew Wiggin, dit Ender, n’est pas un garçon comme les autres. Depuis sa naissance, ses ...

Watch Dragon ball super