Home / Musique / Métal / Demain – No Vale Nada

Demain – No Vale Nada

No Vale Nada un groupe fondé en 2009 quelque part en France. « La localisation reste imprécise », c’est du moins ce qui figure dans leur bio de présentation. Fort d’un premier Ep (Le coma des mortels) en 2013 et d’un split avec le groupe Aleska en 2014, le groupe nous revient avec son premier album intitulé Demain. Un titre et un design évocateur qui permet déjà de se plonger dans l’univers très intérieur de No Vale Nada. Le groupe aura beaucoup évolué en 8 ans, de cinq au début de l’aventure, ils ne sont plus que trois. Autant vous dire que de la remise en question, il y en a eu. Davy (Chant/bruitiste), Noze (guitare/chant) et Chrys (batterie) ont décidé, après avoir traversé de véritables épreuves, de continuer sous cette formule contre vents et marrées, en versant sang et eau, afin de nous livrer ce disque !

Pour bien digérer cet album, et la musique que nous propose No Vale Nada, il est important de pouvoir entrapercevoir leur histoire et leur état d’esprit lors de sa conception. Cela passe par leur passif, leur foi en l’humain et en la musique, leur volonté d’aller de l’avant et de tout donner dans No Vale Nada. L’individualité au service de la musique du groupe.

Ce disque a été enregistré et mixé par Amaury Sauvé au studio The Alary (véritable artiste de la musique extrême et thérapeute à ses heures, il a travaillé sur de très beaux noms de la scène post hxc tel que Birds in Row pour l’exemple). Un choix évident pour le groupe qui après une préprod douloureuse s’est enfermé quelques jours pour tout reprendre à zéro et revenir enregistrer au studio les titres aboutis que vous allez découvrir. Un véritable gage de leur investissement

Les acteurs sont en place… GO !

 

Le disque s’ouvre sur le titre Amer. Quelques notes de musiques et on sent déjà que l’on va se préparer au pire ! Une véritable tension s’en dégage, c’est puissant et ravageur. Un tourbillon qui nous entraine dans une mer déchainée. Les voix sont vraiment intégrées dans la musique tel un instrument. Ce qui ajoute à ce sentiment d’immersion. Ça nous tord l’estomac. Et voilà la colère au travers du titre Dignité. Qu’importe que l’on ne comprenne pas les textes et la musique, l’intention parle pour eux. C’est brutal et rapide, les voix torturées nous hurlent dessus, la guitare crie et les plans rythmiques, aux mélanges mélodiques et dissonants, se succèdent pour nous étourdir. L’éloge du sens vient nous prendre aux tripes sur une rythmique plus enlevé. L’ambiance y est beaucoup plus chaotique et déroutante que sur le morceau précédent, plus hardcore dans l’approche.

On oublie parfois qu’il n’y a pas de basse à proprement parler dans cet album. Le clavier remplace celle-ci et permet de plus grandes possibilités, ce qu’exploite à merveille Davy ! Le morceau s’arrête brutalement en pleine montée hallucinée ! C’est presque frustrant, mais No Vale Nada ne nous laisse pas le temps de respirer et nous saute à la jugulaire avec L’Impasse. Ça sent Convergence à tous les étages, dans l’approche punk et dure, dans la voix et dans la construction. Ils auraient voulu en faire un hommage que ça n’aurait pu être plus réussi. Suit Demain, titre beaucoup plus déstructuré mais  bourré de mélodies qui montent et descendent à nous rendre fous. Un larsen trainant, un parfait enchainement pour Mon inconnue. Un sens de la mélodie et des riffs de guitares qui tuent ! Chrys à la batterie donne le ton, il cogne sec et lourd à la foi avec un groove qui ferait pâlir d’envie une troupe de farfadet en rut ! Décidément, ils aiment bien les fin coupées nettes. 01 et son ambiance de l’espace s’installe doucement et nous invite à ce voyage intérieur. Mais cela sera de courte durée, les gars reprennent sur leur titre le plus rock n’rollesque. Du post Rock n’chaos ! C’est bourré de tournes rythmiques! Et pour les curieux laissez tourner votre disque à la fin. Vous me remercierez plus tard !

Pour apprécier pleinement ce disque il est nécessaire de mettre le son fort et de l’écouter en entier d’une traite. No Vale Nada vous prendra aux tripes et vous enfermera avec eux dans une cave  à l’éclairage épileptique ! On sent que ce disque vient de très loin. La « Tension » est, à mon sens, le terme qui définit le mieux cet album ! Certains pourraient arguer que moins de 20 minutes c’est trop court, mais au vu de la densité de ce qui nous est proposé c’est bien suffisant. Le trio nous prend à la gorge et ne nous lâche à aucun moment à la manière de ces  films (comme Old Boy) on l’on ressort secoué en se demandant ce qu’on a bien pu vivre comme expérience !

No Vale Nada, sans valeur… Je ne crois pas non.

Bonne écoute.

Demain
No Vale Nada

Suck&Cut

About Thomas Riquet

Passionné de littératures de l’imaginaire il cherche à faire partager sa passion au plus grand nombre à travers ses chroniques et le site. Depuis 2011 il est également anthologiste et directeur de la collection Reflets d’Ailleurs (Fantasy) des Editions Asgard, sous son vrai nom.

Ce faisant il assure également la direction littéraire d’anthologie lorsque tous ses boulots lui en laissent le temps, ce qui arrive trop rarement à son goût..

Check Also

In This Moment We Are Free – Vuur

Après avoir quitté The Gathering, Anneke Van Giesbergen avait délaissé le metal, un peu à …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *