Accueil / Livres / BD & Mangas / Deadman Wonderland 5 – Jinsei Kataoka et Kazuma Kondou

Deadman Wonderland 5 – Jinsei Kataoka et Kazuma Kondou

Je reprends cette série avec le cinquième volume de Deadman Wonderland qui, à ce jour, en compte neuf parus en France contre onze au Japon où cette série est toujours en cours. Du côté de la quatrième de couverture, pas même une virgule n’a été modifiée depuis les volumes précédents, autant dire qu’il faut faire confiance à son instinct si on ne veut pas être déçu. Je peux vous rassurer sur ce point : ce volume est à la hauteur du challenge, même si on se doute bien que les auteurs font durer le suspense pour obtenir un maximum de tomes à paraître.

Nous avions laissé Ganta alors qu’il venait d’intégrer Scar Chain qui s’apprête à profiter de la visite d’une délégation de l’état japonais pour dénoncer les violations des droits de l’homme qui se pratiquent couramment dans la prison de Deadman Wonderland. Les croque-morts, un groupe de détenus à la botte du directeur tout puissant Tamaki, ont fait irruption dans leur petit groupe et sont bien décidés à contrecarrer leur plan.

Celui qui les a menés jusqu’à eux n’est autre que Rokuro l’ex-bras droit de Nagi, leur leader, que l’âme damnée de Tamaki torture et essaye de transformer à son tour en croquemort. Le combat est par trop inégal et Scar Chain semble condamné quand un allié inattendu vient à leur rescousse. Choqué par son impuissance lors de cette confrontation, Ganta ne sait plus à quoi il peut bien servir. Il est tourmenté par le fait d’avoir rejeté son amie Shiro afin de la protéger. Il décide de s’entraîner auprès du Corbeau pour devenir plus fort, mais le prix à payer sera élevé. D’autant que Shiro a fait une rencontre qui risque d’être une menace à terme.

Un volume riche en action où les combats sont omniprésents. Je rappelle que cette série est réservée à un public averti du fait de la violence qui est un facteur de pouvoir dans cet univers. Nous perdrons certains personnages pour en découvrir de nouveaux. Les graphismes sont toujours de qualité et d’une grande clarté dans la droite ligne des épisodes précédents et, fait remarquable, l’action n’entame en rien la progression narrative. Cette série est d’une grande densité et je dois reconnaître que, pour m’en être éloigné quelques temps, il m’a été difficile de m’y replonger et d’y retrouver des repères. Ce volume vous réserve de nombreuses surprises qui vont durablement orienter le récit pour les suivants.

Jinsei Kataoka et Kazuma Kondou poursuivent donc avec brio la création de cette série qui ne s’essouffle pas et où de nombreux secrets, de multiples alliances permettent d’avoir un potentiel de narration presque infini. Comme toute chose qui dure, les lecteurs s’en lasseront-ils un jour ? Je n’en suis pas certain, car ce manga est de la veine des grandes séries à succès du genre qui ont dépassé pour la plupart d’entre elles le vingtième épisode. Il faut reconnaître que cette prison de Deadman Wonderland et les relations complexes qu’entretiennent entre eux les différents protagonistes ont de quoi fasciner le lectorat. Une belle réussite manga dont le succès ne se dément pas.

Deadman Wonderland 5
Jinsei Kataoka et Kazuma Kondou
Editions Kana
Collection Dark Kana
2011

6,85 €

À propos Chris

Chris a toujours apprécié les littératures de l’imaginaire, mais il lit également d’autres genres pour son plus grand plaisir. Il préfère le terme de critique à celui de chronique qui lui semble toujours trop consensuel. Non qu’il dise systématiquement du mal des auteurs, mais quand il tient une bonne daube ou une resucée maladroite alors il laisse la plume glisser dans de bien sombres humeurs. Comme tout lecteur passionné – ça lui arrive parfois – il n’aime rien tant que de devenir festivalier et d’aller à la rencontre des auteurs. Chris participe de temps à autre à des appels à texte et s’intéresse depuis peu à la photographie, histoire d’apprendre à cerner l’essentiel d’une situation comme d’un lieu. Enfin, il aime plus que tout le transgenre et espère avec une certaine impatience pouvoir être à l’origine de la découverte d’un auteur qui aurait l’audace d’écrire un roman policier avec des sorcières, des mutants et bien entendu quelques créatures extraterrestres aux mœurs exotiques, à défaut d’être douteuses.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

A présent vous pouvez enterrer la mariée – Oren Miller

A présent vous pouvez enterrer la mariée est le nouveau roman d’Oren Miller, publié aux ...

Watch Dragon ball super