Home / Musique / Métal / Chaos & Bliss – The One Hundred

Chaos & Bliss – The One Hundred

Je ne suis pas forcément hyper fan du gros metal énervé, ça a tendance à me filer la migraine et j’ai donc reculé le moment d’écouter The One Hundred et ce fut une grave erreur. En effet les anglais ont su proposer un album qui est une petite tuerie de son et de rythme, me poussant à revoir mon avis.

Ils entament leur album avec efficacité. Ce sera d’ailleurs le maître mot de l’ensemble de la galette tant ils envoient une énergie de malade par leur son. Qu’il s’agisse de Dreamcatcher ou Monster qui débutent, ou bien encore Chaos & Bliss qui va presque le conclure, chaque morceau propose du très gros son, une rythmique élevé et une espèce de mix dans lequel le rap et le metal viennent se mêler de manière fort intelligente. Cela n’a pas été sans me rappeler le Linkin Park de la grande époque lorsqu’ils parvenaient à surprendre par des compos efficaces et rythmées.

Petit tour d’horizon de ce qui est pour moi une sélection des meilleures pistes de la galette. Blackjack tout d’abord qui envoie du rythme rap d’entrée de jeu pour ensuite laisser les guitares enflammer nos oreilles les voix proposent deux genres musicaux mais qui se mêlent parfaitement. Fake Eyes et son côté électro sont également excellents de bout en bout. On a pour le coup l’impression d’écouter un album de rap américain et ça change un peu pour cet intermède qui offre une pause agréable avant le très efficace Hand of Science. Et je ne peux pas ne pas citer ma chanson préférée de l’ensemble de l’album : Dreamcatcher. Efficace, bien jouée et alternant les rythmes et les types vocaux elle fut ma première entrée dans l’univers du groupe et une révélation.

Je serais vraiment curieux de voir ce que The One Hundred peut bien donner sur scène car le son sur album a bien réussi à mon convaincre que la jeune scène hardcore anglaise a d’excellentes choses à proposer. Avec Chaos & Bliss ils viennent clairement de rentrer dans la cour des grands et ce n’est pas plus mal. Sur ce je retourne jumper gaiement sur leurs rythmes.

Chaos & Bliss
The One Hundred
Spinefarm Records
2017

About Thomas Riquet

Passionné de littératures de l’imaginaire il cherche à faire partager sa passion au plus grand nombre à travers ses chroniques et le site. Depuis 2011 il est également anthologiste et directeur de la collection Reflets d’Ailleurs (Fantasy) des Editions Asgard, sous son vrai nom.

Ce faisant il assure également la direction littéraire d’anthologie lorsque tous ses boulots lui en laissent le temps, ce qui arrive trop rarement à son goût..

Check Also

The Stench of Death – Mortis Mutilati

Faisons un petit détour par un genre que l’on traite trop rarement sur le site …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *