Les français de Disconnected sortent ces jours-ci leur nouvel album, digne successeur de White Colossus. En quatre ans le groupe a tourné, fait des scènes plus que respectables, apprit sur le tas et expérimenté. Et c’est ce qui se ressent dans ce We Are Disconnected, album qui vise à définir le groupe, à définir ce qu’il est. Et de la première à la dernière piste je n’ai pas été déçu !

Dès le riff d’accroche de Life Will Always Find Its Way on sent que le combo est de retour et il est énervé. Efficacité, énergie et mélodie sont clairement les mots-clefs de cet album et le groupe nous le démontre. La voix de Ivan se pose sur la musique et ajoute de la dynamique à l’ensemble avec un mélange de chat clair et saturé impeccable. On sent que le groupe a progressé depuis le dernier album, même si il était déjà excellent. King Of The World reste dans la même veine avec cette petite mélodie, vite enchaîné avec un cri rageur et prenant. Et le reste de la chanson déroule avec facilité et talent.

La qualité est clairement au rendez-vous et l’auditeur ne va s’endetter à aucun moment de cet album. Une chanson comme I Fall Again dégage des émotions impressionnantes, la voix du chanteur se faisant immersive. A World Of Futile Pains qui fait office d’outro donne une dernière patate d’énergie, s’appuyant cette fois plus sur les claviers mais avec un refrain de toute beauté. Face à ça les alternances rythmiques de The Only Truth démontrent également que le groupe est capable de changer le rythme et de proposer plusieurs ambiances sur une même chanson.

Ce We Are Disconnected est une petite perle de metal moderne à la française. Efficace, mélodique, dynamique, prenant, les adjectifs ne manquent pas pour le caractériser et il est clairement monté dans mon Top 10 de l’année dès la première écoute. Le groupe a pris en maturité et c’est une excellente chose, leur musique s’en ressent dans le bon sens. Hâte de retrouver ces gaillards sur scène en tous cas !

Thomas Riquet

Thomas Riquet

Passionné de cultures alternatives, Thomas dirige eMaginarock depuis 2008. Editeur, photographe, anthologiste, graphiste... ses casquettes ont été nombreuses dans sa vie, un peu comme un chapelier fou, mais avec toujours une ligne directrice qui s'est dégagée : faire découvrir les univers qu'il aime aux autres.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.