Void of an Era – Alta Rossa

Combo français composé de membres de Horskh, The Erkonauts, Asidefromaday et Slaughterers Alta Rossa propose un post-black/sludge de boute beauté. Intense, organique et sombre leur musique est un petit bijou de complexité, une orfèvrerie qu’il faut écouter plusieurs fois pour en saisir toute la substance. Plogeons dans leur premier album, Void of an Era

Binary Cell ouvre l’album avec cette petite guitare inquiétante, qui met de suite l’auditeur dans l’ambiance : ici on ne fait pas dans le power et la rigolade. Ça va être sombre et intense à chaque note. Et cela n’a pas manqué en effet puisque dès cette première piste l’ambiance noire, poisseuse et pourtant délectable de la musique vient nous assaillir. Et cela va continuer durant sept morceaux où les français vont s’échiner à nous démontrer leur talent de manière indéniable.

Des pistes comme Dawn Will Never Rise par exemple démontrent une violence musicale et vocale mêlée à un son puissant et organique qui forcent le respect. Cycle par exemple propose une mélodie plus entêtante tout en conservant le chant torturé à souhaits. Le combo des deux vient nous prendre par la main et nous plonger dans les ténèbres. La conclusion sur très long Void of an Era est également un parfait exemple de l’excellence du groupe dans sa partie : ils prennent le temps de bâtir un morceau à la complexité étonnante, mettant en valeur chaque instrument pour pousser au paroxysme leur talent.

Void of an Era est une excellente surprise, un album que je n’attendais absolument pas et qui a su me séduire. Alta Rossa est un groupe dont le nom est à retenir en tous, et je suis curieux de voir ce qu’ils produiront à l’avenir…

One thought on “Void of an Era – Alta Rossa

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.