Particulièrement prolixes, les allemands de Oceans reviennent déjà avec un nouvel EP, six mois après que je vous ai parlé de We Are Not Okay. Hell Is Where The Heart Is Part I: Love propose quatre pistes, pour quelque chose d’à la fois très court et très intense.

L’intro sur Love met en avant un sample de voix basique, qui offre une mise en situation. S’ensuit le metal efficace et terriblement mélodique de The Awakening. Très clairement ce titre nous réveille et nous enjôle. Alternant chant clair et saturé, une pointe de rage ajoutée et l’on se prend vraiment au jeu du son qui nous est proposé notamment sur le refrain. Personnellement : j’adore !

Sulfur envoie encore plus de rage, plus de puissance pour un titre développé pour la scène. A aucun moment on ne cesse de headbanger et le rythme de batterie infernal y est pour beaucoup. Le changement de rythme en milieu de morceau aide également à ce que l’on se prenne au jeu de l’ensemble. Le groupe termine sur Skin, piste très mélodique, dans la veine de The Awakening.

Thomas Riquet

Thomas Riquet

Passionné de cultures alternatives, Thomas dirige eMaginarock depuis 2008. Editeur, photographe, anthologiste, graphiste... ses casquettes ont été nombreuses dans sa vie, un peu comme un chapelier fou, mais avec toujours une ligne directrice qui s'est dégagée : faire découvrir les univers qu'il aime aux autres.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.