Les + :

  • animation toujours aussi impeccable !
  • personnages secondaires bien campés
  • ton qui s’assombrit

Les – :

  • pas grand-chose à part une fin en demi-teinte

Devenue Destiny, Causette est obsédée par la destruction de D2. Elle essaye de se synchroniser avec Takt tout en découvrant les différentes facettes de l’humanité. Petit à petit, ses émotions lui permettent de mieux comprendre son “Maestro” alors que la menace des D2 s’intensifie. Avec Anna, Lenny et Titan, ils tentent de découvrir quel rôle joue le Symphonicart dans la préservation de la musique. 

! ATTENTION SPOILERS !

Si la première partie de la saison ne révélait pas tout le potentiel de cette série, c’est chose faite ! En effet, Takt. op Destiny est une très belle surprise, car le ton s’assombrit au fur et à mesure de l’avancée dans l’intrigue. Si le démarrage jouait sur le caractère taciturne de Takt et le brin de folie de Cosette, ces 7 derniers épisodes sont beaucoup moins drôles.

Lorsque le groupe arrive finalement à New York, rare ville préservée des D2, une autre menace va soudain surgir alors que Takt et Destiny ne maîtrisent pas encore totalement leur duo. D’autant plus qu’ils découvrent que la Musicart se “nourrit” de la vitalité de son “Maestro” pour combattre les machines ce qui pourrait coûter la vie au pianiste.

Les scènes de combat se diversifient grâce notamment à l’arrivée de personnages secondaires (Musicarts & Maestros) qui permettent de dynamiser l’action. Visuellement, c’est toujours très, très beau avec un savant mélange entre scènes post-apocalyptiques et visions futuristes brillantes des Etats-Unis. Encore une fois, les studios MAPPA et Madhouse ne déçoivent pas !

Le plus de cette seconde partie c’est que la musique tient vraiment une place importante avec une très belle bande-son qui joue sur les mélodies en fonction du ton de la scène. Egalement, les relations entre les personnages s’étoffent et particulièrement Takt/Destiny qui forment un duo de plus en plus touchant. La subtilité de leurs sentiments donne une touche “romantique” bienvenue dans cet univers sombre, mais sans rentrer dans une véritable romance ce qui permet de belles émotions dans les deux derniers épisodes.

CONCLUSION

Takt op. Destiny est une série vraiment plaisante et très originale, qui mêle musique et anticipation. La poésie et la liberté qu’inspire la musique font face à l’horreur et la destruction d’une humanité quasi détruite. Ce parti-pris détonant rend de projet clairement intrigant ! Mais on peut s’interroger sur la fin : y aura-t-il une seconde saison ? Car le dernier épisode ne clôture clairement pas l’histoire et on espère donc pouvoir en apprendre plus sur Destiny, sa mystérieuse clef léguée à Anna, mais aussi l’avenir de Takt et de la musique.

Disponible sur Crunchyroll : https://www.crunchyroll.com/fr/takt-opdestiny

Arwen

Arwen

Je m’appelle Marie et j’ai 29 ans. J’ai fait des études de cinéma pour devenir scénariste. J’ai travaillé entre autre pour des chaînes jeunesse et des productions de dessins animés. Egalement auteur jeunesse, j'ai publié 4 livres à ce jour. Je suis une passionnée de littérature et de cinéma bien sûr! Tout ce qui touche au fantastique (et à ses cousines Fantasy et Féerie) me parle tout particulièrement. Je développe actuellement mon premier roman pour la jeunesse!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.