Second titre de la nouvelle collection Lueurs Obscures que je découvre, L’Île aux moines de Pascal Malosse change totalement comparé à Marie de pluie. Autre ambiance, autre époque, le lecteur va se trouver cette fois confronté à une série de meurtre semblant fort rituels. Et pourtant une fois de plus j’ai été surpris par la conclusion que nous propose l’auteur. Allons faire ensemble un petit tour sur cette île de Saint Honorat !

Deux meurtres tout aussi horribles qu’insolubles ont frappé l’abbaye de Lérins. Le genre d’histoire qui tient la presse en haleine et couvre la police de honte. L’inspecteur Laugier, véritable héros du 36, a été envoyé en renfort.
Quand il débarque sur l’île de Saint Honorat, il ne se doute pas qu’il devra faire face à l’affaire la plus étrange de sa carrière.
Confronté à la superstition des moines et à un meurtrier insaisissable, Laugier verra de vieux démons resurgir. Ainsi mis à l’épreuve, arrivera-t-il à préserver son âme ?

Pascal Malosse nous propose de plonger au cœur de l’enquête en compagnie de l’inspecteur Laugier, flic reconnu de la brigade criminelle, qui va devoir tenter d’élucider deux meurtres sur l’île isolée de Saint Honorat, refuge d’un monastère. Le point de départ de ce roman est assez facile mais dès les premières pages on se prend au jeu du cynisme du personnage, de son agressivité latente. Il n’a pas envie d’être là, veut résoudre la situation au plus tôt et se débarrasser du paquet. Mais rien ne va se passer comme prévu et les meurtres vont continuer malgré ses efforts, jusqu’à un dénouement qui me laisse dubitatif. Le final proposé par l’auteur est juste impeccable, même s’il arrive de manière peut-être un peu trop abrupte à mon goût. Une novella prenante, une enquête vraiment intéressante, et un personnage de Laugier assez inattendu.

Laugier est un de ces personnages que l’on ne s’attend pas forcément à croiser dans un roman fantastique mais plutôt dans un bon polar à l’ancienne. Et c’est justement là l’un des points forts de Pascal Malosse : il mélange avec talent les genres polar et fantastique, proposant un récit étonnant sans sombrer dans les facilités du mythe lovecraftien que l’on trouve si souvent. Et son enquêteur a tout du mec que l’on va adorer détester, mais sans savoir à quel point. Et si finalement le sujet de ce roman n’était pas l’enquête mais l’enquêteur ?

L’Île aux moines est une bonne novella, bien écrite, avec des personnages forts et un scénario prenant. On joue le jeu de l’enquête aux côtés de Laugier et on en est pas déçu arrivés à la conclusion. De nouveau une belle découverte littéraire grâce aux éditions Ogmios !

Thomas Riquet

Thomas Riquet

Passionné de cultures alternatives, Thomas dirige eMaginarock depuis 2008. Editeur, photographe, anthologiste, graphiste... ses casquettes ont été nombreuses dans sa vie, un peu comme un chapelier fou, mais avec toujours une ligne directrice qui s'est dégagée : faire découvrir les univers qu'il aime aux autres.

Un commentaire sur “L’Île aux moines – Pascal Malosse

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.