Après un premier EP très réussi, Blóð, le groupe nous revient avec cet fois-ci un album complet de sept titres : Serpent. Proposant un doom profond, prenant, le duo va encore nous en mettre plein les oreilles.

La profondeur de Lvcifer vient d’entrée de jeu nous plonger dans l’univers sombre et inquiétant du groupe. La batterie est intense et la guitare d’Ulrich vient nous en mettre plein les oreilles. Puis le chant d’Anna vient finir de nous convaincre. On retrouve Blóð à son meilleur niveau. Le reste de l’album est à l’avenant, même si certaines pistes se démarquent un peu.

Selene par exemple, qui vient conclure l’album, propose cinq minutes d’un Doom d’une intensité et d’une noirceur juste parfaites. Le rythme est plus rapide que sur les autres pistes mais la guitare emmène tout tandis que la voix bien que lointaine se fait puissante. Face à cela Serpents est plus atmosphérique tout en proposant une musique vraiment immersive. Un petit bijou de Doom comme je les aime. Et je citerais ensuite Hecate rien que pour le tour de chant de Anna que je trouve vraiment parfait.

Ce Serpent est un excellent album, que tout fan de doom un tantinet curieux se doit d’avoir dans sa discothèque. Intense, prenante et profonde, la musique du duo a vraiment su me séduire à nouveau…

Thomas Riquet

Thomas Riquet

Passionné de cultures alternatives, Thomas dirige eMaginarock depuis 2008. Editeur, photographe, anthologiste, graphiste... ses casquettes ont été nombreuses dans sa vie, un peu comme un chapelier fou, mais avec toujours une ligne directrice qui s'est dégagée : faire découvrir les univers qu'il aime aux autres.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.