Entretien avec Anna et Ulrich, de Blóð

Le premier album de Blóð, chroniqué par mes soins il y a peu m’a particulièrement séduit et donc je me devais de poser quelques questions au deux personnes qui en sont les auteurs !

Bonjour à tous les deux, et merci de prendre quelques minutes pour répondre à mes questions. Est-ce que vous pourriez tout d’abord vous présenter et nous dire ce que vous faites dans Blóð?

Salut. Blóð est un duo. Anna W. gère le chant, et moi,Ulrich W.,  m’occupe de toute la partie instrumentale.

Et justement, c’est quoi Blóð, ce projet étrange monté à partir de seulement vous deux ? D’où est venue l’idée originelle ?

Nous avions envie de monter un projet ensemble, pas forcement dans le même registre que nos groupes respectifs Lynn, Volker ou Otargos.

On y met nos diverses inspirations, émotions… le résultat est Blóð.

Comment définiriez-vous la musique de Blóð?

En vrac… je dirai,noire, lourde, sombre, dérangeante, envoûtante et ensorcelante. Naviguant entre le Sludge, le funeral Doom et un petit peu le Black.

Comment avez-vous travaillé sur cet album ? Qui a composé et écrit quoi ?

Principalement, je compose toute la musique et la présente à Anna qui selon son ressenti va apporter le thème, puis les lignes de chant. Nous bossons ensuite ensemble sur les textes.

Pour ce qui concerne l’artwork de l’album, comment les choses se sont-elles faites ?

De la même manière : nous bossons en duo, on se proposes nos différentes idées, puis on fait le tri. On trouve toujours un terrain d ‘entente qui convient aux deux.

Est-ce que le fait que vous soyez en couple simplifie les choses ou au contraire les complexifie dans l’optique musicale ?

Pour notre part je pense que ça les simplifie, vu qu’on est sur la même longueur d’onde.

Nous avons très peu de désaccord que ce soit sur le chant, les textes, la musique, ou les objectifs de Blóð. Tout se fait naturellement, sans trop de compromis, ni perte de temps au final.

Anna, tu as fait évoluer ton chant entre Lynn et Blod. Comment as-tu travaillé en vue de cet album ?

Dans Lynn le chant est plus intense et suit la musique, qui se veut plus brutale. Sans vraiment de ligne directrice, je répond plus à l’instinct pour faire passer cette émotion qui sera en accord avec la musique. Pour Blóð j’ai voulu travailler un chant plus ambiant, éthéré, plaintif pour ne faire qu’un avec l’univers, la musique et les textes. Je continue d’y bosser pour être totalement à mon aise. C’est un  chant clair que je travaille à 200% car il me servira forcement dans les 2 projets.

Ulrich, est-ce que le fait de changer de genre musical, par exemple entre Volker et Blod, te pousse à changer ta manière de jouer, de composer à la guitare ? Si oui, comment ?

Je ne sais pas… ma manière de jouer ne doit pas vraiment changer à proprement parler, ce sont plutôt les sonorités, les rythmiques utilisées qui vont faire la différence. J’arrive assez facilement à séparer chacun de mes projets, que ce soit Volker, Otargos ou Blóð quand j’ai la guitare dans les mains et Cubase sous les yeux mais il y a forcement des similitudes sur certain plans, c’est un peu inévitable et inconscient.

Ma manière de composer par contre reste la même. J’attache beaucoup d’importance à l’ambiance, aux images et aux émotions que peuvent refléter les sons, les successions de notes… comme poser une musique sur un film ou vice-versa. Je peux bloquer des jours juste sur un enchaînement de deux notes pour exprimer que je recherche, ce qui est dans ma tête. Je ne suis pas un technicien de la guitare, je bosse à l’ancienne : à l’oreille, au ressenti.

Vous venez de sortir l’album, avec une release au Klub à clef. Qu’est-ce que vous prévoyez maintenant, niveau scène ?

On bosse sur le booking, on va essayer de faire connaître le groupe au maximum. La scène est importante pour nous, perso je ne m’imagine pas faire de la musique sans faire de live, il en est de même pour Anna. Nous réfléchissons aussi à recruter un batteur et un bassiste session pour apporter plus de vie et de lourdeur en concert. Mais quoiqu’il en soit  Blóð restera  un duo.

Et parlons un peu de l’avenir de ce projet. Avez-vous déjà des idées de ce que vous voulez faire par la suite ? Blóð sera-t-il pérennisé finalement ?

Oui, Blóð est un projet sérieux, pas un « one shot ». c’était clair entre Anna et moi dés le début. Nous bossons déjà sur le prochain album, nous avons pas mal d ‘idée, plusieurs titres sont déjà écris …

Merci pour toutes ces réponses, et à bientôt au détour d’une date !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *