Le projet de l’américain Dennis Mikula est de retour pour en découdre avec un tout nouvel album de black atmosphérique puissant et inspirant : Self Loather. Dernière sortie une trilogie commencée avec Moonlover en 2015, il vient boucler la boucle et achever de nous convaincre du bien-fondé du projet.

Ces dix nouveaux titres débutent avec l’excellent Convince Me To Bleed. Rapide, planant, ce premier titre vient nous donner d’entrée de jeu une leçon. Hide From The Sun reste dans la même veine avec ce jeu de guitare entêtant et prenant.

L’ensemble de l’album est à l’avenant, proposant un son massif, atmosphérique et pourtant terriblement technique de bout en bout. Sanguine Mask est le parfait exemple de la complexité de la composition qui nous est proposée. Chaque seconde de la piste est extrêmement technique et le talent de Dennis se ressent a chaque seconde. For It Is A Veil met plus en avant les éléments vocaux gutturaux, à la fois puissants et sépulcraux tandis que les guitares font leur travail. La conclusion sur Flickering Wicks Of Black est justement impeccable et l’on se prend au jeu de ces presque trois dernières minutes parfaites.

Self Loather est très clairement une leçon musicale, tant dans la composition que dans l’exécution. Dennis Mikula est très clairement un artiste complet et le démontre une fois de plus. Reste à savoir ce qu’il fera de Ghost Bath maintenant que sa trilogie est terminée…

Thomas Riquet

Thomas Riquet

Passionné de littératures de l'imaginaire il cherche à faire partager sa passion au plus grand nombre à travers ses chroniques et le site. Depuis 2011 il est également anthologiste et directeur de la collection Reflets d'Ailleurs (Fantasy) des Editions Asgard, sous son vrai nom. Ce faisant il assure également la direction littéraire d'anthologie lorsque tous ses boulots lui en laissent le temps, ce qui arrive trop rarement à son goût..

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *