Entretien avec Katy de Lizzard pour la sortie de Eroded

Bonjour, et merci de prendre quelques minutes pour répondre à mes questions. Est-ce que tu peux tout d’abord te présenter et nous expliquer ce que tu fais dans Lizzard ?

Salut! Je suis Katy Elwell et je suis la batteuse de Lizzard.

D’où vient le nom du groupe ?

Le nom Lizzard vient de l’envie d’exprimer quelque chose de sauvage, agile et de difficile à saisir! Et c’est ce nom qui pour nous représente au mieux ces traits.

Comment en es-tu venu au metal, à la fois en tant que fan et en tant que musicien ?

J’étais tout d’abord fan de Metallica! En même temps, je débutais la batterie, donc j’ai forcément était influencée… A partir de là, mon chemin était clair, j’étais une rock/métalleuse dans l’âme!

Eroded est le nouvel album du groupe. Comment s’est passée son écriture ?

L’écriture d’Eroded s’est passée de manière très fluide et naturelle, avec une vision claire de ce que nous voulions exprimer. Comme à l’accoutumé dans Lizzard, les compos commencent toujours avec des riffs et mélodies venant de Mathieu (guitare/chant), puis on s’y met tous les trois pour en faire des morceaux complets.

Pourquoi ce titre pour l’album ?

Eroded exprime pour nous un constat du monde actuel qui nous. La relation entre l’être humain avec la nature… Donc l’érosion, la dégradation, mais aussi avec une lueur d’espoir!

D’où te viennent les idées pour les morceaux ?

Les idées nous viennent simplement du monde qui nous entour. Nous sommes inspirés par notre ressenti immédiat de la vie, de chaque instant…

Quelle est ta piste préférée de l’album, et pourquoi ?

Hmm… Je dirais Blowdown. C’est le morceau le plus brutal de l’album, mais il exprime aussi de l’espoir et de la beauté. Et aussi, parce que j’adore le jouer!!!

Ca ressemble à quoi un concert de Lizzard, quand vous aurez le droit d’en refaire ?

Ca ressemble à trois personne très sincères qui débarquent sur scène dans le seul but de faire vivre  à leur public un moment unique de partage et d’énergie! Et, comme on nous le dit souvent, trois personnes qui sonnent comme dix !

Le confinement d’un musicien, ça consiste en quoi ? Beaucoup de musique avant tout 

Depuis début 2020, nous avons étés très occupés par tout d’abord le mix de Eroded, la création de l’artwork, la signature avec Pelagic… Puis le tournage de plusieurs clips, la promo pour la sortie qui aura lieu dans un mois… Pas trop de répit! Et c’est très bien comme ça!

2020 a été riche en sorties d’albums. Quel serait ton album de l’année ?

Le dernier Puscifer me plaît beaucoup… Et le nouveau Deftones aussi!

Merci pour tes réponses et à bientôt au détour d’un concert !

Merci à toi et à bientôt sur scène j’espère!

 

Thomas Riquet

Thomas Riquet

Passionné de littératures de l'imaginaire il cherche à faire partager sa passion au plus grand nombre à travers ses chroniques et le site. Depuis 2011 il est également anthologiste et directeur de la collection Reflets d'Ailleurs (Fantasy) des Editions Asgard, sous son vrai nom. Ce faisant il assure également la direction littéraire d'anthologie lorsque tous ses boulots lui en laissent le temps, ce qui arrive trop rarement à son goût..

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *