Entretien avec Dennis, chanteur de Ghost Bath

Bonjour, et merci de prendre le temps de répondre à mes questions. Peux-tu tout d’abord te présenter et nous expliquer ce que tu fais au sein de Ghost Bath ?

Je suis Dennis, member fondateur du groupe. Sur Self Loather je suis l’auteur des paroles et du chant. Je joue également dessus du piano, du synthé, et de la guitare.

Comment est-ce que tu t’es mis au metal, la toute première fois ?

J’avais douze ansquand j’ai commencé à écouter du metal. Mes premiers groupes furent Dimmu Borgir, Immortal, System of a Down et Cannibal Corpse.

Self Loather est votre nouvel album. Comment avez-vous travaillé dessus ? Qui écrit la musique, qui se penche sur les paroles ?

On a travaillé dessus de plein de manières différentes. La première fut de jammer ensemble dans une même pièce et de créer. Mais également par l’échange de fichiers en aller et retour, ou encore en écrivant en studio. La musique est écrite collectivement, en tant que groupe et la première piste à être sortie de nos cerveau est Convince Me To Bleed. Une fois la musique composée j’écris les paroles par-dessus.

Où trouves-tu l’inspiration quand il faut écrire de la musique ?

Je suis principalement inspiré par mes émotions et mes voyages intérieurs. Ghost Bath a toujours été un projet cathartique, me permettant d’y déverser mes pensées négatives dans un projet artistique et musical.

La musique du groupe est sombre, séduisante, et inquiétante, tout en gardant une puissance certaine. Comment travailles-tu ces aspects-là de ta musique ?

Cela me vient naturellement et c’est une part de ma voix artistique. Chaque œuvre d’art que j’ai créé contient des éléments sombres, c’est une part de ma personnalité. Tout ce que je fais vient de la souffrance, comme tout art se doit de l’être.

Quelle est ta piste préférée sur cet album ?

Ça change tout le temps. Actuellement c’est plutôt Flickering Wick of Black qui a ma préférence. Mais j’aime aussi beaucoup Unbearable.

Comment avez-vous travaillé sur l’artwork de cet album ?

Cette œuvre est faite par un artiste polonais, Zdzisław Beksiński. Comme tous les artworks de Ghost Bath j’attends que l’album soit terminé et je trouve ensuite une image déjà réalisée pour l’illustrer.

Qu’avez-vous encore de prévu en termes de clips 

Un clip, deux lyrics, quelques teasers sont déjà sortis et bientôt vous aurez aussi le Making of de l’album, sous forme de documentaire.

2021 a été un très bon cru pour les albums. Lequel ou lesquels a eu ta préférence ?

Unto Others – Strength. Rivers of Nihil – The Work. Mol – Diorama.

Le monde, et l’Europe, ont connu de nombreux confinements et des mesures sanitaires strictes qui ont gardé les musiciens éloignés de la scène. Comment avez-vous occupé ce temps-là ? Et je suppose que tu es plus que content de retrouver la scène ?

Nous avons vraiment hâte de revenir sur scène, c’est certain. Je serais prêt à accepter de mourir si je peux retourner sur scène. Tout plutôt que de me retrouver assis à ne pas vivre.

Merci pour tes réponses et à bientôt au détour d’une scène !

Thomas Riquet

Thomas Riquet

Passionné de littératures de l'imaginaire il cherche à faire partager sa passion au plus grand nombre à travers ses chroniques et le site. Depuis 2011 il est également anthologiste et directeur de la collection Reflets d'Ailleurs (Fantasy) des Editions Asgard, sous son vrai nom. Ce faisant il assure également la direction littéraire d'anthologie lorsque tous ses boulots lui en laissent le temps, ce qui arrive trop rarement à son goût..

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *