C’est avec plaisir que j’ai retrouvé les personnages que j’avais laissés dans Pirates des trois mers. Affaires de familles est, dans l’ensemble, un roman que j’ai lu sans difficulté. La première partie du roman s’axe sur un aspect romanesque, qui fait voyager le lecteur. La seconde, beaucoup plus politique, se joue au niveau des relations interindividuelles.

Le retour au pays, les retrouvailles de famille, la belle affaire… Dans les couloirs traîtres des grandes maisons fertoslhones, les retrouvailles prennent souvent des allures de querelles intestines et le retour s’apparente vite à un chemin semé d’embûches. Ça complote, ça assassine et, quand les familles concurrentes s’en mêlent, un rien suffit à mettre le pays tout entier à feu et à sang.

Des jeux de pouvoir, paraît-il. Des affaires de familles, oui !

On retrouve dans ce roman les frère et soeur C’leenë et Karplesh. Tandis que l’une tente d’échapper à ses ravisseurs à travers le pays, l’autre essaye de déjouer le contrat mortel qui pèse sur sa tête.

Affaires de familles ne manque pas de rythme. C’est d’ailleurs un aspect que j’avais déjà apprécié dans le premier tome. Les aventures s’enchaînent sans temps mort, et sans ennui.

Ce second tome nous donne donc l’occasion de plonger un peu plus dans les relations interfamiliales des elimes. C’est un aspect que j’ai vraiment aimé : c’est très dépaysant. La culture des elimes est en effet très différente de la nôtre, et l’auteur réussit parfaitement à nous immerger dedans. Nous voilà plongés au sein d’intrigues dans lesquelles les liens familiaux comptent bien peu sur le plan affectif. Tout se joue en politique. Pères et mères tueraient leurs enfants pour le simple plaisir de régner. C’est très déroutant. Mais les personnages sont présentés de façon suffisamment intelligente pour qu’on comprennent leur motivation, qu’on s’attache à eux et qu’on ait envie de les suivre, malgré des valeurs totalement à l’opposé des nôtres.

Dans l’ensemble, j’ai trouvé que le style était plus abouti que pour le premier tome, mais on trouve encore quelques (grosses) coquilles.

Affaires de familles est donc un roman agréable à lire, qui montre une belle progression par rapport au premier tome !

NokomisM

NokomisM

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *