Les rois du death mélodique et mélancolique, Insomnium, remettent un coup de collier musical pour proposer à leur public un tout nouvel EP, Argent Moon. Quatre nouveaux morceaux particulièrement prenants qui montrent que le groupe a encore beaucoup de choses à proposer

Et ce n’est pas The Conjurer et ses sept minutes qui va venir me faire dire le contraire. Une longue introduction mélodique, qui va durer tout au long du morceau, combiné à la voix rocailleuse de Niilo Sevänen. L’histoire qui nous est contée est tout bonnement magnifique tant au niveau de la musique que des textes. On attaque ensuite un autre personnage, The Reticent, qui est de nouveau un parfait exemple de ce qu’est la musique d’Insomnium. On retrouve de magnifiques mélodies, une dimension épique, et une voix dure. A cela viennent s’ajouter des paroles nous contant des histoires mythiques et magiques. Juste sublime, une fois de plus. The Antagonist se fait plus dur avec des guitares plus lourdes mais toujours ce sens de l’épique à chaque seconde de la chanson. De nouveau tout bonnement impeccable. Et enfin l’EP se conclue sur The Wanderer, petit bijou de mélancolie puissante, comme sait nous en réserver ce groupe. Une petite ballade juste parfaite pour conclure.

Chaque nouvelle sortie d’Insomnium me séduit un peu plus. Ce groupe propose tout ce que j’aime : un death mélodique à la fois technique et mélancolique, avec un chant guttural juste impressionnant. Argent Moon est dans la veine de ce que le groupe fait de mieux donc n’hésitez pas une seconde !

Thomas Riquet

Thomas Riquet

Passionné de cultures alternatives, Thomas dirige eMaginarock depuis 2008. Editeur, photographe, anthologiste, graphiste... ses casquettes ont été nombreuses dans sa vie, un peu comme un chapelier fou, mais avec toujours une ligne directrice qui s'est dégagée : faire découvrir les univers qu'il aime aux autres.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.