Je reproche souvent à la SF de se prendre la tête sur des concepts. Certains aiment cela et tant mieux mais ce n’est pas mon cas. Cependant lorsqu’un auteur sait proposer un roman dynamique, rythmé et prenant, le tout empli d’action, je dis oui ! Et c’est le cas de Dark Sky, second roman de Mike Brooks, un space opera particulièrement réussi…

Alors que la révolution explose, tout ce qu’il reste à faire est de choisir un camp – et d’espérer en sortir vivant.
Quand Ichabod Drift et son équipage de la Keiko se sont engagés pour une mission de contrebande sur la planète minière Uragan, il ne devait s’agir que d’un petit détour, rapide et efficace. Ils ignoraient les risques qu’ils prenaient : les mineurs, maltraités pendant des années, fomentent une rébellion. Soudain, cette mission ” facile ” prend des allures de raid de survie. Séparés en deux groupes, les uns avec les rebelles, les autres avec les autorités, Drift et son équipage font tout ce qui est en leur pouvoir pour faire gagner leur camp… sans comprendre qu’ils ont commencé à se battre les uns contre les autres.

Bien qu’il s’agisse d’un second roman la lecture du premier opus n’est pas une obligation, l’auteur ayant l’intelligence de replacer à la fois les personnages et les ficelles scénaristiques qu’il utilise, afin de ne pas nous perturber. Une excellente initiative qui permet de s’immerger directement dans l’aventure vécue par l’équipage d’Ichabod Drift. Et celle-ci va pour le moins être flamboyante : débutant comme une simple mission de routine, ils vont se trouver au cœur d’une révolution. Leur seul et unique objectif ? Survivre aux évènements se déroulant sur la planète Uragan. Mike Brooks démontre un savoir-faire impressionnant dans la gestion de son scénario, prouvant que la talent n’attends pas le nombre des années. Il conduit l’équipage du Keiko dans une aventure trépidante, où le danger sera présent à chaque instant. Il parvient sans difficultés à nous raconter les différentes histoires parallèles qui forment la grande fresque d’Uragan. Un scénario impeccable de la première à la dernière ligne.

Les personnages proposés sont tous plus atypiques et prenants les uns que les autres. Ichabod n’est pas le plus étrange d’entre eux. Apirana, ce guerrier puissant et surprenant vient prendre le lecteur au débotté. Mais l’on s’attache également à Jenna la hackeuse par exemple, avec son ingénuité compensée par des compétences techniques étonnantes. La seconde d’Ichabod, Tamara Rourke, est un personnage énigmatique, inquiétant, et pourtant terriblement bien conçue. Bref Mike Brooks nous propose différents archétypes qui fonctionnent parfaitement les uns avec les autres et offrent au lecteur une aventure étonnante.

Dark Sky est un excellent roman de space-opera, thriller SF. On y retrouve une ambiance sombre, inquiétante, et pourtant absolument trépidante. Un second tome qui ne nécessite pas d’avoir dévoré le premier, mais qui y invite fortement pour prolonger l’aventure rien qu’un peu…

Thomas Riquet

Thomas Riquet

Passionné de littératures de l'imaginaire il cherche à faire partager sa passion au plus grand nombre à travers ses chroniques et le site. Depuis 2011 il est également anthologiste et directeur de la collection Reflets d'Ailleurs (Fantasy) des Editions Asgard, sous son vrai nom. Ce faisant il assure également la direction littéraire d'anthologie lorsque tous ses boulots lui en laissent le temps, ce qui arrive trop rarement à son goût..

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *